LOADING

Type to search

Coupe Davis – La France à une manche de la victoire devant la Belgique

3 semaines ago
Share

David Goffin a permis à la Belgique de revenir à deux victoires partout face à la France en finale de la Coupe Davis grâce à son succès en trois sets sur Jo-Wilfried Tsonga 7-6 (7/5), 6-3, 6-2 dimanche à Villeneuve-d’Ascq. Tout s’est donc joué lors du dernier simple décisif entre les deux N.2 Lucas Pouille et Steve Darcis. Après une heure et quart de jeu, Pouille menait deux manches à zéro et 1-0 dans le 3e set.

Avant lui, Tsonga avait l’opportunité de délivrer les Bleus, au lendemain du succès de ses camarades Pierre-Hugues Herbert et Gasquet en double. Mais le N.1 français (15e mondial), après un superbe premier set où il a manqué des opportunités, a baissé de régime alors que Goffin n’a presque rien raté. Le finaliste du Masters (7e mondial) a écarté au total 10 balles de break sur 10 dont une balle de set grâce à un coup droit gagnant hardi dans le premier acte homérique (1h15). Goffin n’a jamais tremblé, même quand les rugissements des supporters français le pressaient dans le dos sur ses jeux de service.

Solide au service, Tsonga a pourtant tout essayé avec son puissant coup droit pour transpercer sa défense. Mais le Wallon de 26 ans, avec ses jambes de feu et une précision chirurgicale, a été plus fort dans le tie-break. Goffin allait-il payer le fruit de ses efforts? Pas du tout. Dans le deuxième acte, il trouvait même pour la première fois la faille sur le service de Tsonga (4-2), qui semblait abattu lors des changements de côté.

Le capitaine français Yannick Noah a tenté de le remobiliser. Tsonga est reparti à l’assaut sans parvenir à enrayer la mécanique bien huilée de son adversaire. Le leader belge faisait mouche grâce à une accélération de revers qui poussait Tsonga à la faute (2-1). Goffin s’offrait même un double break (4-1) après un coup droit trop long de Tsonga. Le Français s’agaçait de ne pouvoir stopper la marche en avant du Belge. Il manquait trois nouvelles occasions de prendre pour la première fois la mise en jeu du Belge et s’énervait lorsque l’arbitre ne comptait pas faute une balle au-delà de la ligne de fond.

Il trouvait les ressources pour écarter deux balles de match mais Goffin bouclait le match dans la foulée. Déjà au-dessus du lot, contre Pouille lors de la première journée, Goffin s’offrait son second succès sans concéder de manche au stade Pierre-Mauroy. Sa dernière défaite en Coupe Davis remonte à Gand en 2015 en finale contre le Britannique Andy Murray.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *