LOADING

Type to search

Le footing est la grande tendance pourtant, il ne faut pas faire n’importe quoi

2 semaines ago
Share

Vouloir faire du sport, c’est évidemment une bonne initiative, il faut tout de même respecter quelques consignes de bon sens afin d’éviter des désagréments voire des problèmes de santé. La course à pied est la discipline la plus adaptée à l’organisme car c’est la plus naturelle. Elle ne demande que très peu d’équipements, une bonne paire de baskets est essentielle. Le jogging améliore la prévention d’un certain nombre de cancers notamment celui du sein. Il diminue les risques de diabète, d’hypertension artérielle. La course à pied est également recommandée pour prévenir les maladies cardiovasculaires.

La pratique du running

Le jogging est une discipline très à la mode, aujourd’hui, de nombreuses personnes se lancent sans vraiment savoir si le corps est apte à être bousculé voire traumatisé par une mauvaise condition physique

Des critères de base sont donc à respecter mis à part l’organisme, il faut tenir compte de la pollution, des températures extérieures. Le jogging est bon pour tout le monde, il fat seulement suivre quelques règles. Avant tout, passé un certain âge, 45 ans pour les hommes, 50 ans pour les femmes, il est alors conseillé de faire un bilan médical, le médecin traitant pourra évaluer votre condition physique, donner son feu vert ou émettre quelques réserves. Faire du jogging à dose modérée semble être le meilleur moyen de vivre plus longtemps en bonne santé. De nombreuses études ont démontré que cette activité physique pouvait allonger l’espérance de vie. Selon plusieurs spécialistes, l’idéal serait de courir entre 1 à 2 heures par semaine, trois fois grand maximum. Des exercices trop intenses peuvent à long terme être plus néfastes que bénéfiques. Il faut trouver le bon rythme adapté à chaque cas.

Tout le monde rêve aujourd’hui de courir le marathon de New York mais dans la réalité, chaque personne doit trouver son rythme, sa cadence, sa fréquence de course, le plus important, c’est la qualité de l’effort non la quantité de la performance

Une étude américaine publiée en début d’année dans la revue Progress in Cardiovascular Diseceses révèle que la course à pied serait une façon de prévenir certaines maladies, de s’assurer une espérance de vie plus longue, plus qualitative. Les joggeurs ont 30% de risques de décès prématurés en moins, 45% de risques de mourir d’une maladie cardiovasculaire en moins qu’une personne n’ayant aucune activité physique. Les auteurs de l’étude soulignent que les coureurs ont une espérance de vie supérieure à trois ans à celle d’un individu ne pratiquant pas la course à pied. L’âge, le mode de vie, la consommation de tabac, d’alcool, le surpoids, les antécédents, des facteurs qu’il faut prendre en compte. Selon l’organisation mondiale de la santé, il faut pratiquer une activité modérée durant 150 minutes ou 75 minutes d’une activité plus soutenue par semaine. Un paramètre qu’il ne faut pas négliger, les chaussures trop à la mode sont très souvent inadaptée à l’effort, optez pour des baskets qui amortissent les chocs.

La pratique du running, Pixabay – Hans

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *