1 dollar sauverait 2.8 millions de femmes et d’enfants chaque année

Un don de 1 dollar aurait le pouvoir de sauver tous les ans plus de 3 millions de personnes, dont des enfants et des mères de famille.

Famine de 1992 en Somalie
[/media-credit] Famine de 1992 en Somalie
Dans le monde, il y a des mères et des enfants qui perdent la vie à cause de la situation de précarité dans laquelle ils se trouvent. Il faudrait toutefois un don assez faible par personne pour que le contexte s’améliore dans le but de sauver plusieurs millions de personnes. Cette constatation a été faite par une enquête dévoilée dans la revue The Lancet et relayée par l’Agence France Presse. L’étude s’est penchée sur des faits alarmants puisque les chiffres référencés sont déconcertants.

Des chiffres alarmants

En effet, dans le monde il y a quotidiennement près de 8 000 bébés qui trouvent la mort lorsqu’ils viennent au monde. 7 000 sont mort-nés chaque jour. Si on se base sur des chiffres annuels, il y a donc 2.9 millions de nouveau-nés et 2.6 millions de mort-nés tous les ans. L’étude a également révélé que près de 250 000 mères de famille décédent tous les ans notamment à cause des complications observées pendant la grossesse ou lors de l’accouchement. Ces décès sont courants dans certains pays, mais ils pourraient être largement évités si la situation s’améliorait.

Sauver des millions de personnes avec 1 dollar

Les auteurs de cette étude ont précisé qu’il faudrait près de 5.65 milliards de dollars pour que ces personnes et ces enfants puissent vivre. La somme parait dans un premier temps considérable, mais en la divisant par le nombre de pays et d’habitants, il faudrait 1.15 dollar par jour et par personne. Tout le monde ne pourrait pas être sauvé, mais l’étude estime que cet argent permettrait à 160 000 mères de vivre, 820 000 mort-nés d’être évités et 1.9 million de nouveau-nés pourraient avoir un futur. Les chercheurs précisent enfin qu’un prématuré a « 11 fois plus de risque de mourir s’il est né en Afrique que s’il est né en Europe ».

Partagez notre article !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur skype
Skype
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Continuez la lecture !