Accueil / Actualités / 14 juillet : des pétards et des feux d’artifice à l’origine de blessures

14 juillet : des pétards et des feux d’artifice à l’origine de blessures

Le 14 juillet a été mouvementé avec des pétards et des feux d’artifice, car ils sont dangereux en cas de mauvaise manipulation. Il y a régulièrement des drames, car les blessures occasionnées peuvent entraîner des amputations.

Feu d'artifice
Feu d’artifice / Crédit Photo : Pixabay – nguyentuanhung

Les pétards du 14 juillet ont résonné dans les villes de France et ils ont parfois été détrônés par des feux d’artifice. Tous les départements misent sur des festivités à l’occasion des vacances et un évènement très sympathique s’est déroulé en Auvergne, sur le pont du Bouchet entre les Ancizes et Miremont. Le feu a été digne de ce nom, car il était projeté au-dessus de l’eau. Tout s’est parfaitement déroulé, mais cela n’a pas été le cas en Ile-de-France par exemple.

Un 14 juillet mouvementé dans plusieurs régions de France

Les feux d’artifice et les pétards ont un potentiel dangereux à ne pas négliger, mais les mouvements de foule peuvent s’avérer nocifs. La nuit du 14 juillet a donc été chamboulée avec notamment 100 placements en garde à vue dans la capitale française contre 50 en Seine-et-Marne et même 109 en Seine-Saint-Denis. Dans le Val-de-Marne, la situation a été tendue, car des blessures ont été référencées du côté des policiers à cause des projectiles. Certains n’ont pas hésité à leur lancer des pétards qui ont ainsi causé des blessures.

Le danger des feux d’artifice et des pétards du 14 juillet

Pour rappel, les pétards du 14 juillet sont régulièrement à l’origine de graves blessures, mais cette fois aucun drame n’a été référencé sur le sol français. Le territoire a tout de même été perturbé par des querelles et des affrontements avec les forces de l’ordre. Il est important de rappeler que les pétards sont désormais interdits, car la fête nationale est terminée. Pour lutter contre des faits divers, des communes avaient même décidé de les interdire, ce fut le cas par exemple en Normandie. Les villes ont désormais retrouvé leur calme jusqu’à l’année prochaine.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Se raser le maillot

La très en vogue épilation génitale n’est pas dénuée de tous dangers

Un récent sondage révélait que 20% des Françaises avaient adopté l’épilation intégrale. La chasse aux poils pubiens …

Réagissez !