Accueil / Actualités / 200 villes s’allient pour faire disparaître le Sida

200 villes s’allient pour faire disparaître le Sida

Ce nouveau défi est de grande ampleur, la capitale comme plusieurs autres grandes villes se donnent la main pour vaincre ensemble le Sida d’ici 2030. La maire de Paris, Anne Hidalgo reçoit aujourd’hui lundi 1er février les propositions de France Lert un épidémiologiste pour qu’enfin le VIH disparaisse des maladies transmissibles et que la transmission entre les personnes ne soit plus qu’un mauvais souvenir. Ce défi est-il réalisable ? La recherche a-t-elle assez de moyens pour mettre au point un vaccin capable de protéger la planète contre le VIH ?

La protection reste la meilleure solution contre le VIH

Dans le rapport qui est paru dans le Parisien, le journaliste a mis l’accent sur les 30 ans d’existence du SIDA, sur les progrès, les avancées de la médecine, la prévention, les traitements antirétroviraux qui sont aujourd’hui moins lourds et dont les effets indésirables ont nettement diminué. Le SIDA ne serait pas comme à ses débuts, une maladie dont on meurt très rapidement, mais il ne faut pas trop se réjouir, la maladie est toujours là et de nombreuses personnes sont contaminées chaque jour. La prévention reste le seul moyen de se prémunir du VIH et même si la médecine a fait des progrès en ce domaine, pour éviter le SIDA, il faut se protéger lors des rapports sexuels, un geste simple qui demeure le seul aujourd’hui contre le VIH.

Paris affiche 20% de nouveaux cas victimes du VIH

La bataille n’est pas terminée bien au contraire, elle doit être active au quotidien et même redoubler d’intensité. Le taux de contamination à Paris est cinq fois supérieur qu’ailleurs, 20% de nouveaux cas ont été déclarés dans la capitale. L’objectif dans un premier temps est de faire en sorte qu’au moins 90% de la population exposée au VIH soit dépistée et que 90%  de ces personnes vivent avec un traitement adapté et que ces 90% vivent également avec une charge virale indétectable.

Des villes collaborent pour mettre un terme au virus du Sida

Tous les élus de la capitale vont essayer de rejoindre les mesures des autres grandes villes comme San Francisco et d’intensifier les dépistages dans les quartiers les plus exposés à la maladie comme dans les milieux homosexuels. Se faire dépister, c’est se protéger et prendre soin de l’autre, la prévention, la communication, la recherche, tous ces facteurs réunis seront peut-être un jour la fin du SIDA.

Sida, Pixabay – geralt

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Un soda

Sexualité au top : quels sont les aliments à éviter car nuisibles à la libido ?

Vous ne le saviez peut-être pas, mais si vous avez l’intention de faire l’amour, certains …

Réagissez !