Accueil / Actualités / La lumière bleue des smartphones utilisés avant de dormir a un impact négatif sur un sommeil de qualité

La lumière bleue des smartphones utilisés avant de dormir a un impact négatif sur un sommeil de qualité

Le smartphone semble inscrit dans les gènes des utilisateurs accrocs à ce compagnon numérique, au format compact lui permettant, un transport aisé et une utilisation confortable. Mais le danger bel et bien réel , c’est de le consulter partout et souvent. Une exposition abusive, par intermittences, dans le lit qui doit être un sanctuaire voué au sommeil, nuirait à la qualité de ce dernier selon une étude britannique dévoilée dans la revue In Frontiers Public Health.

Il se vend en France selon GFK plus de smartphones que de téléphones mobiles classiques. En 2013, 23,6 millions de mobiles ont été vendus auprès des Français, dont 15,8 millions de smartphones. En 2014, la croissance était toujours au rendez-vous avec 18,2 millions de smartphones pour 23,8 millions de mobiles au total. Leur hégémonie est reine sur le marché des portables et ce sont ainsi 50% des Français de 11 ans et plus qui sont équipés d’un smartphone.

L’utilisation abusive du smartphone au lit amputerait le sommeil d’au moins une heure

Le smartphone est donc un véritable phénomène de société mais devient préoccupant pour la santé de ses fidèles utilisateurs par son impact négatif sur le sommeil. Les chercheurs, sous la houlette de Paul Gringras, ont analysé (avec l’aide d’une équipe de chercheurs du King’s College de Londres et de l’université de Surrey) l’effet de la lumière bleue émanant de 3 appareils se livrant à une concurrence sévère : l’iPad Air, l’iPhone 5s et le Kindle Paperwhite.

Il est prouvé indubitablement que le smartphone dérègle la sécrétion de la mélatonine, hormone qui joue en faveur de l’endormissement. « La lumière bleue est idéale en journée, mais a des effets catastrophiques la nuit. Des données montrent que si vous restez en face de l’écran en soirée, ou durant la nuit, l’exposition à la lumière bleue peut reporter votre sommeil d’une heure », selon Paul Gringras. Un sommeil gâché peut entraîner une somnolence diurne.

Une nouveauté avec la proposition d’un « mode sommeil » pour les smartphones à venir

Le smartphone doit-il être sous le coup de l’anathème dans la sacro-sainte chambre à coucher ? Au vu des résultats, cela semble être le moyen idéal de se défaire d’une habitude harassante également pour les yeux. Paul Gringras a cependant eu une idée géniale qu’il vient de souffler à l’oreille des fabricants de smartphones : celle de créer un « mode sommeil », calqué sur le « mode avion » existant et qui réduirait automatiquement la luminosité de l’appareil.

Si vous êtes en possession d’un Android, vous disposez déjà (mais le saviez-vous ?) de cette application bénéfique pour un sommeil souhaité des plus réparateurs. Apple, qui n’a pas encore cette option inédite, ferait bien de se réveiller et de se concentrer sur un système favorable pour l’endormissement. Les utilisateurs d’ iPhone et d’ iPad devront donc éteindre leurs mobiles, du moins pour le moment, s’ils souhaitent bénéficier d’un sommeil révélé réparateur.

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Enfant

La générosité des internautes va permettre au petit Louis, âgé de cinq ans, d’apprendre à manger normalement

L’histoire du petit Louis, dont vous connaissez peut-être des épisodes, en est presque à son …

4 commentaires

  1. Heu … désolé de décevoir le rédacteur de cette article mais sur iOS, une fonction Noir et Blanc (Réglages -> Général -> Accessibilité -> Nuance de gris) existe … et la luminosité s’adapte aussi en fonction de l’éclairage ambiant !!

    Paul Gringras n’a donc pas inventé la poudre

  2. Il existe l’application FLUX sur PC, MAC, PC sous LINUX, Android, et iPHONE, iPAD, iPOD Jailbreakés, qui est TRES efficace contre ça ! Je conseille a tout le monde de l’installer, vous n’avez quasiment rien à paramétrer : la nuit, ça se met automatiquement ! Ca met un filtre sur l’écran, on s’en rend même pas compte à l’utilisation et ça fait du bien ! ça s’appelle FLUX ! et pour l’avoir sur iOS, faut jailbreaker, (le jailbreak c’est la vie de toute façon haha^^)

  3. Quitte à dire que les appareils Android sont équipés de cette fonction, peut-être serait-il bien de dire où elle se trouve ? Puisque vous avez l’air de sous-entendre que peu de gens le savent.

  4. Article pas très sérieux :

    1° L’usage du conditionnel dans le titre ne vous tuera pas.


    « Il est prouvé indubitablement que le smartphone dérègle la sécrétion de la mélatonine, hormone qui joue en faveur de l’endormissement. »

    Affirmation gratuite. A peine quelques études, jamais publiés dans des revues à comité de lecture (comme science ou Nature, voire Neuroscience), dont la méthodologie est plus que discutable, car à chaque fois, ce sont des appareils de marque Apple, ou Amazon, et rarement d’autres modèles, or jusqu’à preuve du contraire, ce ne sont pas les seuls du marché. Sans oublier que l’étude n’est pas une mesure directe sur des sujets de test, mais une synthèse de données globales. Donc rien de démontré de manière empirique.

    Et le ton péremptoire me fait sourire. Indubitablement ? Non, pas vraiment.

    J’utilise une tablette pour lire tous les soirs, et je n’ai aucun problème pour m’endormir. Le programme de lecture que j’utilise est déjà équipé d’un mode nuit. D’ailleurs vous précisez que les smartphones sous androids sont déjà pourvu d’un mode similaire, donc votre titre (encore lui) est faux, voire racoleur

Réagissez !