Accueil / Actualités / 2015 a été une année chaude, 2016 le sera aussi

2015 a été une année chaude, 2016 le sera aussi

2015 a été une année particulièrement chaude, la suite devrait être pire. L’institut météorologique britannique vient de révéler que l’année 2015 avait mis en avant des températures élevées tout comme 2014, mais le plus inquiétant c’est que 2016 devrait connaitre des températures encore plus fortes, le responsable de cette situation climatique  serait El Nino.

La sécheresse
La sécheresse / Crédit Photo : Pixabay – daeron

El Nino est une conséquence régionale d’une perturbation dans la circulation atmosphérique entre les pôles et l’équateur, en clair ce sont les eaux des océans qui se réchauffent et à long terme, ils perturbent le climat de la planète, 2014 avait déjà été l’année la plus chaude depuis plus de 130 ans. Le professeur qui exerce au centre social de science atmosphérique estime que le réchauffement climatique s’est malheureusement accéléré ces trois dernières années après avoir connu une certaine stabilité relative. El Nino est au centre de toutes les discussions, il est réapparu en mars et les scientifiques expliquent que ce courant d’air chaud contribuera au réchauffement global, les répercussions risquent fort d’être importantes, plus de sécheresses, d’inondations et de catastrophes naturelles.

2015 a vécu des températures élevées à cause d’El Nino surnommé Bruce Lee

El Nino qui est réapparu en mars a été appelé par les météorologistes « Bruce Lee », il sera sans doute le courant équatorial le plus intense qui a été observé depuis 1950, ceci a été indiqué par l’OMM, l’organisation météorologique mondiale. Un petit village Inuit situé dans l’ouest de l’Alaska subit de plein fouet le réchauffement climatique, ce village est menacé par la montée des océans, cette tribu est particulièrement attachée à ses terres, elle repousse au maximum leur départ, mais en 50 ans, l’île a diminué de plus de 250 mètres. Des drames humains qui sont la conséquence de l’inconséquence de l’homme.

Une conférence pour ralentir le réchauffement climatique mondial

A la fin de l’année, doivent se réunir 195 états à Paris, le but c’est de trouver un moyen de ralentir le réchauffement climatique, plus de 2000 scientifiques participeront à ce colloque pour apporter un peu de leur lumière et freiner l’inévitable.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Chauve-souris

Drôme : une chauve-souris diagnostiquée comme atteinte de la rage

Le denier cas humain de la rage, en France, plus particulièrement en Guyane, remonte à …

Réagissez !