Accueil / Actualités / Le 23 mai prochain, une journée mondiale de l’obésité, les derniers chiffres ne sont guère encourageants

Le 23 mai prochain, une journée mondiale de l’obésité, les derniers chiffres ne sont guère encourageants

L’obésité est devenue une épidémie mondiale. Elle se manifeste par une accumulation anormale, excessive de graisse corporelle, une situation qui peut nuire gravement à la santé de ceux qui en souffrent. Le surpoids est avéré pour un IMC entre 25 et 29,9, une obésité pour un IMC entre 30 et 39,9, une obésité morbide pour un IMC à partir de 40. En ce qui concerne les enfants, le calcul n’est pas adopté, il faut utiliser la courbe de corpulence via le carnet de santé.
L'obésité

L’obésité est une maladie car elle altère la santé, de nombreuses pathologies en émanent

En 2014, la cour de justice de l’Union Européenne a jugé que l’obésité pouvait devenir un vrai handicap au travail. En plein essor, elle touche aujourd’hui plus de 650 millions de personnes à travers le monde soit plus de 13% de la population adulte, des chiffres rapportés dans une étude publiée dans la revue Britannique The Lancet au mois d’avril dernier. Si cette épidémie se maintient, les chiffres pourraient être catastrophiques d’ici 2025 plus de 20% de la population. Le pourcentage des obèses a triplé chez les hommes passant de 3,2% en 2014 à 10,8%, il a doublé chez les femmes passant de 6,6% à 14,9%. A l’inverse, l’insuffisance pondérale liée à une malnutrition reste un problème en Asie du sud, en Afrique. L’obésité ne touche pas tous les pays de la même manière, en France, le taux d’obésité pourrait atteindre plus de 21% de la population en 2030.

L’OCDE vient de publier via son site les chiffres de l’obésité, une situation qui pourrait se dégrader dans les prochaines années

Afin de lutter contre ce fléau, cette organisation préconise de mettre en place une vraie politique de communication avec l’apposition d’un logo nutritionnel sur les produits alimentaires les plus gras, les plus sucrés, les plus salés ainsi que des campagnes de sensibilisation, la régulation des publicités, ces spots sont visionnés surtout par les plus jeunes. L’obésité abdominale est encore plus fréquente, elle se définit par un tour de taille supérieur à 94 cm pour les hommes, 80 cm pour les femmes. Elle est due à la génétique, à l’environnement, à l’alimentation. Prendre conscience de ce que l’on mange peut-il avoir un impact sur la prise de poids ? Contrôler le contenu de ses assiettes, adopter de bonnes habitudes alimentaires, est-ce la clé d’une obésité vaincue ?
L’obésité, Pixabay – taniadimas

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Bébé

Une jeune maman s’insurge contre les violences obstétricales dont elle a été victime lors de son accouchement

Mélaine a décidé de sortir d’un silence de marbre à propos de son accouchement, pesant …

Réagissez !