Accueil / Actualités / Cash Investigation : des pesticides potentiellement dangereux très voire trop employés en France

Cash Investigation : des pesticides potentiellement dangereux très voire trop employés en France

La présentatrice de télévision et en particulier de façon régulière du journal de 13h sur France 2, Élise Lucet s’est attaquée ce mardi soir aux pesticides, tout en prenant soin d’évaluer et de détailler leurs dangers sur l’homme, le tout avec une tribune offerte en prime time (première partie de soirée) qui est la tranche horaire pouvant se revendiquer de bénéficier de la plus grande écoute (mesurée par l’audimat). C’est en effet lors de l’émission Cash Investigation, diffusée ce 2 février à 20h55 sur France 2, qu’une cartographie inédite a été dévoilée, résultat d’un audacieux et minutieux travail d’équipe journalistique d’une enquête menée conjointement par FranceTVInfo et Cash Investigation, avec des données statistiques essayant de coller au plus juste à la réalité concernant les quantités vendues de ces produits à la mauvaise réputation à juste titre couramment répandue et qui sont classés comme potentiellement ou probablement cancérigènes. L’évaluation a été réalisée département par département.

Une enquête sur l’utilisation répandue des pesticides en France

Les équipes de Cash Investigation ont obtenu comme résultat, à la lisibilité rimant avec clarté, une carte détaillée, à partir d’une moisson audacieuse de données confidentielles récupérées auprès du ministère de l’Écologie sur les ventes des différents pesticides réalisées en France entre 2008 et 2013 (et sur une période moindre allant de 2009 à 2013 pour les zones géographiques qui constituent l’outre-mer). Cette carte inédite est visible sur le site FranceTVInfo. Durant cette période, qui plus est récente, plusieurs milliers de pesticides différents ont été vendus dans l’Hexagone. Certains ne présentaient pas de risques alors que d’autres contenaient en revanche des substances désormais identifiées comme « présentant un risque probable ou avéré pour l’être humain », indique FranceTVInfo sur son site. Un retrait de la vente a été effectué pour certaines mais d’autres sévissent encore en étant utilisées sur des terres agricoles : cette transgression nous empoisonne impunément. L’autre chiffre à retenir pour mesurer la démesure de l’emploi trop fréquent des pesticides est celui des 100 000 tonnes écoulées chaque année.

Des chiffres fiables accessibles par le biais d’une carte interactive

Il est difficile d’établir une échelle de classification en termes de dangerosité réelle pour l’homme. FranceTvInfo  a retenu les 71 substances qui seraient dangereuses ou potentiellement dangereuses selon divers organismes à visée internationale et rarement contestés pour un manque de fiabilité : Environmental Protection Agency, Commission européenne ou Centre international de recherche sur le cancer. La carte interactive permet, de façon intelligente et ludique, en appuyant sur un département d’accéder à sa consommation minime, normale ou élevée de pesticides (suivant un classement allant de 0 à 3 500 tonnes chaque année). Le trio largement en tête des départements utilisant les pesticides à l’excès est composé de la Gironde, de la Marne et de la Loire-Atlantique (leurs ventes de pesticides étiquetés comme dangereux est trois fois et demie plus élevée que la moyenne de l’ensemble des départements français !). Les risques d’une exposition prolongée aux pesticides serait fortement cancérogène mais ce lien de cause(s) à effet(s) ne bénéficie pas encore d’assises scientifiques assez solides pour être indubitable.

Herbicide, Pixabay

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Faire le ménage

Bouger avec régularité, même en faisant le ménage, un rempart essentiel contre la mortalité

Afin d’améliorer leur endurance cardiaque et respiratoire, leur état musculaire et osseux, et réduire le …

Réagissez !