Accueil / Actualités / Une mauvaise hygiène bucco-dentaire multiplierait dangereusement les risques d’AVC

Une mauvaise hygiène bucco-dentaire multiplierait dangereusement les risques d’AVC

La mauvaise hygiène dentaire aurait des conséquences nocives, en sus des maux qu’elle provoque dans notre cavité buccale et sur les dents en général, sur le cerveau : c’est une découverte, émanant d’une étude américaine, qui établit une lien étroit entre un brossage des dents imparfait ou absent et une multiplication des accidents vasculaires cérébraux (AVC). Ce nouveau facteur de risque favorisant la survenue d’un AVC est à ne pas négliger.

Une bactérie de la flore bucco-dentaire fragiliserait les parois des vaisseaux sanguins du cerveau

L’équipe du Professeur Robert Friedland, de l’Université de Louisville aux Etats-Unis, est à l’origine de cette conclusion inédite et de surcroît inquiétante. Le déroulé des travaux des chercheurs, américains et japonais, ont été publiés dans la revue Nature, le 5 février. Il est confirmé qu’il y a une corrélation entre une bactérie, qui a pour lieu habituel de prolifération notre bouche, et le redoutable et redouté AVC hémorragique : il s’agit de « streptococcus mutans » dont on connaissait déjà l’impact sur les caries. Ce nom, à la fois bizarroïde et effrayant, est à l’image des dégâts irréversibles qu’elle peut occasionner sur le cerveau (si l’irrigation indispensable de nos cellules nerveuses est interrompue trop longtemps, suite à l’explosion d’un ou plusieurs vaisseaux, les séquelles sont légion et ce pour un cas sur deux). L’étude en elle-même a porté sur 100 patients admis aux urgences car ils avaient subi un AVC hémorragique. Il en ressort les statistiques pessimistes suivantes : 26% d’entre eux étaient contaminés par cette bactérie, alors que 6% seulement des personnes souffrant d’un autre type d’AVC étaient contaminées. Ceci s’explique par la faculté  que la « streptococcus mutans » a de monter jusqu’au cerveau pour en fragiliser les vaisseaux (précisément leurs parois).

Une étude qui est à confirmer : voici quelques conseils pour une hygiène bucco-dentaire parfaite

Certes l’incidence de bactéries sur certaines parties du corps avait déjà été mise en évidence (on pense à notre appareil cardio-vasculaire) mais c’est la première fois qu’une d’entre elles s’avère indissociable des AVC.  Désormais, Robert Friedland va scruter minutieusement encore et encore notre flore bucco-dentaire, pour asseoir plus solidement cette première étude. Il veut également voir si d’autres pathologies neurologiques comme Alzheimer ou Parkinson peuvent être aussi le fruit de démence sénile dont serait responsable la « streptococcus mutans ». Pour reprendre ses sages propos prodigués : « Cette étude montre que la santé bucco-dentaire est importante non seulement pour la bonne santé des dents et du cœur mais aussi pour la santé du cerveau ». Le rempart le plus imparable, contre cette bactérie et tant d’autres, reste le brossage quotidien et ceci deux fois par jour idéalement à chaque fois pendant trois minutes. Il existe différentes méthodes de brossage des dents : manuelle ou électrique. La recette la plus simple est d’utiliser un dentifrice au fluor et une brosse à dents souple à remplacer tous les trois mois. Un check-up complet s’impose de plus, en prenant rendez-vous chez le dentiste, au moins une fois par an, sans en avoir la crainte.

Dentition abimée, Pixabay

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Cancer

Cancer : les traitements alternatifs ne seraient pas aussi intéressants

Il existe plusieurs types de traitements alternatifs, les pharmacologiques, l’acupuncture, la phytothérapie, la naturothérapie. Les …

Réagissez !