Accueil / Actualités / 8 mars, la journée de la femme, ce qui pourrait changer en 2016 d’un point de vue de la santé

8 mars, la journée de la femme, ce qui pourrait changer en 2016 d’un point de vue de la santé

Cette journée particulière du calendrier qui semble un peu désuète et sans grand fondement dans la société, il faut tout de même profiter de cette opportunité de la journée de la femme pour faire un point sur ce qui devrait éventuellement évoluer en cette année 2016. Plusieurs mesures seront prises dans le cadre de la mobilisation du système qui a pour but d’améliorer la santé de toutes les femmes, aujourd’hui la ministre de la Santé parle des objectifs à atteindre durant les mois à venir.

Les femmes en ce 8 mars ont droit à plus d’égard

Cette journée internationale de lutte pour l’égalité des droits qui est reconnue depuis 1975 est l’occasion de parler avant tout d’un problème majeur, la santé des femmes. L’Organisation mondiale de la Santé rappelle très souvent que pour garder une bonne forme, il faut conjuguer plusieurs facteurs, une activité physique régulière, une alimentation saine et variée, une non-consommation de tabac et d’alcool et en ce domaine, les jeunes femmes sont de plus en plus concernées et afin de réduire cette nouvelle mode qui est le « binge drinking », la « vente ou l’offre gratuite de tout objet vantant l’ivresse sera interdite » selon une source de la Dépêche.

La loi va aussi imposer la mention « photo retouchée » sur toutes les publicités mettant en scène des femmes

Les photos truquées influencent les toutes jeunes adolescentes vers une maigreur dangereuse pour leur santé, ces propos ont été confirmés par le ministère de la Santé. Les maladies chroniques vont être davantage prises en charge au même titre que les dépistages, le doit à l’oubli devrait être également une priorité pour toutes les anciennes malades atteintes d’un cancer.

Développer l’accès aux soins reste un but à atteindre

De nombreux  malades n’y ont pas encore droit de façon systématique et plus particulièrement les femmes, la généralisation du tiers payant y devrait remédier, rappelons qu’il sera généralisé le 17 novembre 2017 pour tous les Français. La lutte des violences faites aux femmes est aussi une préoccupation majeure, un enseignement sur cet état de fait est désormais intégré en étude de médecine, garantir l’accès à la contraception et à l’IVG tout en simplifiant la procédure. La santé reste un domaine qu’il faudrait moderniser non seulement pour les femmes, mais également pour tout le monde, trop de personnes sont aujourd’hui fragilisées et n’ont pas accès aux soins urgents, les dents et les yeux sont des domaines où les soins sont très peu remboursés et de ce fait les personnes en situation de précarité y renoncent faute de budget. Cette journée de la femme qui peut faire sourire, mais si le but, c’est de faire avancer les choses, il ne faut pas hésiter à profiter de cette publicité.

Femme, Pixabay – Unsplash

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Asthme

BPCO et asthme : des millions de personnes ont perdu la vie

L’asthme et la broncho-pneumopathie chronique respiratoire (BPCO) auraient fait plus de 3,6 millions de victimes, …

Réagissez !