80% des mélanomes se développent à partir d’une peau saine

Le mélanome apparaît sous la forme d’une tache pigmentée. Dans 20% des cas, ils se développent à partir d’un grain de beauté préexistant. C’est le cancer pour lequel le nombre de cas augmente le plus par an. Il touche un peu plus les femmes 53% que les hommes 47%, l’âge moyen du diagnostic se situe aux alentours de 56 ans. Une équipe de chercheurs a avancé dans la compréhension des mécanismes biologiques associés à ce type de cancers cutanés. L’objectif, mettre au point de nouveaux traitements mieux à même de soigner les mélanomes.

Cancer

Une journée consacrée au dépistage gratuit du mélanome

A l’occasion de cette manifestation contre le mélanome plus de 300 dermatologues vont ouvrir leur cabinet de façon gratuite, ils attendent un maximum de personnes pour un dépistage, du 15 au 19 mai prochain, les professionnels de santé proposeront leurs services, la seule condition, prendre un rendez-vous dès le 26 avril. Cette année, l’opération va durer plusieurs jours afin de sensibiliser un maximum d’individus. La prise de rendez vous peut se faire via la plateforme, un numéro vert est également à disposition : le 0805 53 2017. Les cancers de la peau augmentent sensiblement en France. Le mélanome avec plus de 14300 nouveaux cas en 2015 reste le plus dangereux, le seul traitement efficace est l’ablation de la tumeur selon des faits soulignés par l’institut national du cancer.

La prévention reste un moyen efficace contre le développement de ce type de cancer

L’âge, l’hérédité mais également l’exposition aux rayons UV sont des déclencheurs des cancers cutanés. Le traitement varie en fonction de l’état de santé du patient, du stade du mélanome. La chirurgie peut être pratiquée puis suivie d’une chimiothérapie, une surveillance de la peau est fortement conseillée. Afin de prévenir le mélanome, il est important de limiter les expositions au soleil surtout pour les personnes à la peau claire. Une étude réalisée par des chercheurs de Rhodes Island a démontré que la consommation d’alcool pouvait avoir une incidence sur l’apparition des mélanomes, tous les alcools ne sont pas concernés, le vin blanc génère le plus de risques de développer ce type de cancers cutanés. L’équipe niçoise vient de décrire le rôle d’une protéine localisée dans le noyau de nos cellules, la mutation favoriserait l’évolution d’un grain de beauté en tumeur cancéreuse, plus de 2% de la population serait porteur de celle-ci. Les scientifiques vont poursuivre leurs travaux afin de mieux cerner l’effet de cette mutation. Il est essentiel de bien surveiller sa peau et au moindre doute de consulter un dermatologue. Chaque année plus de 10.000 cas sont recensés et il y a plus de 2000 décès. Pensez au dépistage gratuit à partir du 15 mai.

Cancer, Pixabay – PDPics

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *