Accueil / Actualités / VIH : une clé USB pour simplifier la vie des personnes séropositives

VIH : une clé USB pour simplifier la vie des personnes séropositives

La santé connectée a décidément de beaux jours devant elle. En effet, nous assistons à une révolution de grande taille pour les séropositifs, grâce à une une objet numérique et collecteur de données de petite taille : une clé USB programmée pour être à l’affût d’une teneur en VIH, qui peut être fluctuante, et donner des indications pour une réévaluation du traitement, qui doit être au plus juste.

Clé USB

Une clé USB qui donne le sourire aux personnes séropositives, pouvant grâce à elle, de façon responsable, contrôler leur taux de VIH dans le sang

Cette nouvelle donne, porteuse d’espoir, est le fruit, loin d’être défendu, mais au contraire bienvenu, de la collaboration entre une équipe de chercheurs de l’Imperial College London (Royaume-Uni) et une entreprise de biotechnologies britannique, DNA Electronics, Leur clé USB, permet de contrôler le taux de VIH dans le sang (ce qui n’est pas sans rappeler le dispositif thérapeutique des diabétiques, qui surveillent leur taux d’insuline, avec une fréquence appropriée). Voyons comment fonctionne cette auto-évaluation, pour le moins ingénieuse, nécessitant, pour lecture, un ordinateur.

Un résultat disponible en 30 minutes et d’une fiabilité de 95%, pour cette clé USB, une fois branchée à un outil informatique : un progrès remarquable

Au contact direct d’une goutte de sang, la clé USB, qui est dotée d’une puce intégrée, mesure, avec justesse, son acidité, et émet un signal électronique. La réponse peut ensuite être déchiffrée, sous forme d’un bilan clair et complet, sur tout outil informatique. Trente minutes suffisent pour l’obtention du résultat. Les premiers essais se sont révélés concluants, et ont été relayés, dans la revue Scientific Reports. La fiabilité de la clé USB futée est de l’ordre de 95% : c’est un dispositif de confort et de sécurité offert pour les séropositifs, qui sont pléthoriques, et l’épidémie n’est pas endiguée.

Clé USB, Pixabay

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Culturisme

Une prise de protéine a entraîné le décès d’une mère de famille adepte du culturisme

Une jeune maman âgée de 26 ans a succombé à une trop forte consommation de …

Réagissez !