Accueil / Actualités / Des parents irresponsables, qui ont choisi Skype pour nounou, condamnés pour « graves négligences »

Des parents irresponsables, qui ont choisi Skype pour nounou, condamnés pour « graves négligences »

L’usage d’une surveillance connectée, via l’interface de communication gratuite avec option vidéo, baptisée Skype, a été largement employé, vis-à-vis de leurs trois enfants, par un couple, de Wattrelos (Nord). Parmi leurs chérubins, figurait un bébé de 2 ans, ce qui indéniablement alourdi leurs peines : le père et la mère ont, en effet, été jugés et condamnés à 10 mois de prison avec sursis, et mis à l’épreuve pour graves négligences, envers leur cadet, évoqué plus haut.

Les pleurs d'un bébé

Une découverte insoutenable, qui nous place au summum, de la négligence condamnable : un bébé enfermé à clé, dans un lit-cage, et de plus, sans eau potable

Selon nos confrères, de la La Voix du Nord, qui ont eu la primeur de cette information, pour le moins entachée d’inconscience, la maltraitance des parents a été découverte, le 26 septembre 2016.Elle résulte d’une dénonciation salvatrice et sanitaire, auprès de la police, d’un homme, à qui avait été confié, la responsabilité, par les parents décidément imprudents à tous les niveaux, de raccompagner de l’école, leurs deux enfants, les plus âgés (3 et 8 ans). L’homme a été stupéfait, en découvrant, que toutes les portes étaient fermées à clé, à l’exception du salon. Les cris d’un bébé n’ont pas manqué de l’alerter, mais la chambre était inaccessible. Le secours précieux de voisins, avec une spontanéité bienvenue, a permis à tout ce petit monde d’entrer dans la pièce convoitée.

Un bébé de deux ans y était presque voué à l’abandon, car honteusement enfermé, comme un animal, dans un lit-cage, sans la moindre surveillance, et menacé de surcroît, par une déshydratation avancée : c’est un danger, pouvant être délétère, pour tout enfant en bas âge, devant être biberonné, très régulièrement, avec une eau nourricière, nécessaire tout simplement, à sa croissance.

Une hygiène de vie, indigne de parents délaissant complètement leur rôle-clé, dans le développement physique et psychologique, de leurs trois enfants

Une enquête a été ouverte, avec immédiateté, pour déboucher sur une négligence sévère, imputable aux parents irresponsables. Plusieurs exemples peuvent être mis -hélas- en avant : le petit dernier de la fratrie s’est déformé le palais à force de sucer son pouce, le cadet ne sait toujours pas marcher aux prémices de ses 3 ans et la grande soeur dort à même le parterre, avec pour confort spartiate, une simple couverture. Des carences, sur le plan nutritionnel, doivent être soulignées chez les trois enfants, soumis à un régime sec, composé de biscuits et de yaourts, en tant que deux aliments octroyés, pour subvenir à leurs apports journaliers recommandés.

Les parents ont évoqué au juge, comme excuse inexcusable, la fréquence rapprochée de leurs déplacements pour cumuler divers jobs. Les enfants sont alors soumis à une surveillance numérique par un proche habitant en Algérie via l’application phare Skype. Seul le cas du bébé de 2 ans a soumis à un jugement sévère, mais celui des deux aînés va suivre, le temps de rectifier le dossier. Les enfants ont été placés en famille d’accueil, par mesure de précaution, jusqu’à la plénitude du jugement !

Les pleurs d’un bébé, Pixabay – Ben_Kerckx

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Cancer

Etats-Unis : une maman remercie via une lettre poignante sur Facebook le personnel soignant veillant sur sa fille

Pour que le combat de sa fille, Sophie, âgée de deux ans et hélas diagnostiquée …

3 commentaires

  1. Ca aurait été intéressant que vous développiez d’avantage. En France, nous avons les congés maternités, aide à la garde de l’enfant, préparation à la naissance d’un enfant, suivie personnalisé par les pédiatres et bien d’autres (subventions de l’état, chômage, APL, etc). Mais dans ce pays que vous nommez ? Quels sont les conditions ?
    En effet, cette situation est inexcusable mais est-ce que les parents avaient tellement le choix ? On ne sait pas, article très limité.

Réagissez !