LOADING

Type to search

Tags: , ,

A cause du virus Zika, le cerveau des adultes n’est pas épargné

2 années ago
Share

Le virus Zika devient le fléau de cette année 2016, car les inconvénients s’enchaînent. Alors que les bébés sont touchés, les adultes ne sont pas épargnés puisque leur cerveau est désormais une cible de choix.

Le virus Zika touche le cerveau des bébés et des adultes

Depuis le début de cette affaire Zika qui a surtout commencé en novembre 2015 au Brésil, les autorités compétentes évoquaient essentiellement des microcéphalies chez les bébés. Par la suite, des craintes sont venues rythmer le quotidien des pays et d’autres maladies se sont greffées sur ces inquiétudes. Désormais, nous apprenons que cette maladie peut aussi infecter le cerveau des adultes, certes ils ne sont pas victimes de microcéphalies, mais l’encéphale n’est pas épargné pour autant.

A 81 ans, il est le premier à montrer que le lien entre l’encéphale adulte et Zika existe

Cette nouvelle affaire a été publiée dans le journal New England dédié à la médecine et elle s’est basée sur les mésaventures d’un homme de 81 ans. Pour rappel, cet individu revenait d’un pays situé dans le Pacifique Sud et ils sont largement touchés par le virus Zika. En effet, le Brésil n’est plus le seul concerné, car la maladie se répand aisément à cause du moustique tigre et peut être que le mode de contagion par voie sexuelle est en partie responsable. Ce patient a donc été atteint par une forte fièvre qui a nécessité une hospitalisation.

L’encéphale n’était plus impacté près de 30 jours plus tard

Les symptômes les plus inquiétants mentionnaient une parésie du côté droit ainsi qu’une hémiplégie au niveau du côté gauche. Le cerveau des adultes est donc une nouvelle cible pour le virus Zika qui s’attaque déjà à celui des enfants lorsqu’ils sont dans le ventre de leur maman. L’infection s’effectuerait pendant la grossesse via le placenta et les séquelles sont malheureusement irréversibles. Contrairement aux bébés, l’homme dont l’encéphale avait été la victime du virus Zika a eu la chance de retrouver l’intégralité de ses fonctions cognitives. Cela avait également été référencé pour cette jeune fille touchée par une myélite aiguë déclenchée par le virus selon les analyses.

Cerveau, Pixabay – geralt

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *