LOADING

Type to search

Tags: ,

A partir du 1er janvier 2017, ce qui devrait changer en matière de don d’organes

1 année ago
Share
Selon l’état physiologique de l’organe le jour du décès, il sera prélevé ou non. Aujourd’hui en France, on peut prélever un cœur jusqu’à 65 ans, un poumon jusqu’à 70 ans, un foie jusqu’à 80 ans, un rein jusqu’à 85 ans. L’âge des donneurs ne cessent d’augmenter. Chaque année, des centaines de malades meurent d’avoir obtenu la greffe tant espérée. Dans notre pays, c’est un principe essentiel de la loi, les coordonnées du donneur ne sont jamais divulguées au receveur.
Don

Le prélèvement des organes est possible à n’importe quel âge

Une nouvelle campagne de sensibilisation de l’agence de Biomédecine sera lancée dans le courant du mois de novembre, elle vise à informer les évolutions du don d’organe dans notre pays. Nous  sommes tous des donneurs potentiels à moins d’en avoir exprimé le refus officiel via une inscription au registre national. Dès le 1er janvier prochain, les choses vont évoluer. A partir de 2017, on pourra s’inscrire via internet, les démarches resteront tout de même possibles par courrier, par l’intermédiaire d’un formulaire qui est à télécharger, il sera envoyé par la suite à l’agence de Biomédecine.

Chacun peut de son vivant choisir de devenir un donneur

A partir de 1er janvier, nous serons tous des donneurs à moins d’en avoir clairement exprimé son refus sur le web. Dans plus de 35% des cas, les proches s’opposent au prélèvement d’organe car ils ne connaissent pas les modalités du défunt. Chaque année, ce sont plus de 5000 personnes qui sont sauvées grâce à une greffe. Les malades sont nombreux sur les listes d’attente, plus de 21.000 en 2015.
Un prélèvement est possible à tous les âges, un enfant comme une personne âgée peut sauver plusieurs vies le jour de son décès. Pour les mineurs, rien ne se fera sans l’accord des parents. Le roman Réparer les vivants a été adapté pour le cinéma, le film est sur les écrans depuis mardi, le thème principal, le don d’organes mais également l’attente de la greffe. La campagne de sensibilisation sera axée sur l’information via des affichages, des spots radio, une vidéo sur internet destinée aux jeunes, du 15 novembre au 4 décembre prochain.
Don, Pixabay

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *