LOADING

Type to search

Tags:

A Rennes, les éleveurs de porcs ont débarqué dans un centre commercial

2 années ago
Share

Les éleveurs de porcs à Rennes sont mécontents et ils ont tenu à l’exprimer dans un centre commercial. Les consommateurs ont donc découvert les Bonnets Roses en action, car un problème de taille est au rendez-vous.

Un supermarché pris d’assaut pour les éleveurs de porcs

L’agriculture française est largement impactée par des coûts de plus en plus bas et les éleveurs de porcs ne sont pas les seuls concernés. La viande rouge, les volailles ou encore le lait sont eux aussi frappés de plein fouet par une crise sans précédent. Alors, lorsqu’ils se dirigent dans un centre commercial de Rennes, ils font en sorte que leur message de colère soit bien entendu. Au début de l’après-midi de ce samedi, ce sont plusieurs dizaines d’éleveurs qui ont envahi le supermarché Cora comme le mentionne Ouest France. Ils ont souhaité insister sur le fait que les ventes sont à perte.

Les éleveurs se rendent à Rennes avec quelques porcs

Si les consommateurs se réjouissent de voir des tarifs de plus en plus bas, ce n’est pas le cas des éleveurs qui n’arrivent pas à faire face à ce quotidien puisque les bénéfices ne sont pas au rendez-vous. Des agriculteurs se demandent même si un tel travail possède une véritable utilité, car ils ne peuvent pas gagner d’argent sans les aides. Lors du Salon de l’Agriculture, les éleveurs ont partagé leur colère notamment en insultant le président de la République et en dévastant le stand dédié au ministère.

Des produits transformés en France à l’origine d’une vive colère

Lors de cette opération coup de poing à Rennes, les éleveurs souhaitent défendre le collectif Sauvons l’Elevage français. Pour cela, ils demandent un étiquetage conséquent qui permet d’obtenir véritablement l’origine de la viande. Comme le révèle RTL, les éleveurs ont vidé pratiquement 70% des rayons, car ils possédaient des produits transformés. À cette occasion, ils étaient venus avec plusieurs porcs pour tenter de défendre leur production. Le collectif a souligné que les produits qui sont issus d’une transformation ne sont pas français.

Des cochons, Pixabay – sergemerle

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *