Abattoir d’Alès : des images horribles diffusées par une association

Une cruauté insoutenable a été dévoilée par l’association L214. Les images qui ont été diffusées par cette association et relayées par LePoint sont simplement épouvantables, elles montrent comment les animaux sont abattus dans des conditions inhumaines, toute cette mise à mort dans les locaux de l’abattoir d’Alès est particulièrement inquiétante en ce qui concerne l’hygiène et la souffrance animale fort dommageable.

L'abattoir d'Alès
L’abattoir d’Alès / Crédit Photo : Capture écran

La mort des animaux dans les abattoirs n’est pas réjouissante, mais il demeure qu’il existe des lois, un encadrement pour qu’ils soient traités le mieux possible, sans souffrance inutile, les abattages dits conventionnels prévoient un étourdissement avant la mise à mort pour que l’animal ne soit pas conscient lors de l’abattage, cette mesure est encadrée depuis le 24 septembre 2009 par le règlement Européen. Où sont ces pratiques dans cet abattoir d’Alès ? Les animaux sont saignés, pendus à une patte alors qu’ils sont tout à fait conscients de leur grande souffrance, comme le montre la vidéo concernant l’abattage des chevaux. Le règlement pour éviter la souffrance n’est manifestement pas respecté.

Des infractions notables à l’abattoir d’Alès

Cet abattoir d’Alès est présenté sur le site de la mairie de la ville comme étant très respectueux des lois, cet abattoir est assez important, chaque année plus de 40.000 moutons, 3000 chevaux, 20.000 cochons et 6000 bovins sont abattus. La viande qui est découpée sur place est servie à plusieurs collectivités de la région, elle est également vendue chez les bouchers de renom, une filière bio fait même abattre ses animaux. Ces images ont été montrées, car des infractions notables ont été découvertes, l’hygiène n’est pas respectée, les animaux abattus sont sales, les bactéries sont présentes partout au vu des matières fécales très nombreuses et tout cela est aggravé lorsque l’animal met longtemps à mourir.

Une plainte a l’ordre du jour pour cette cruauté envers les animaux

Les abattoirs sont bien trop souvent des lieux où l’on ne sait pas trop comment les animaux sont tués. Chacun d’entre nous à le droit de savoir comment l’abattage est programmé, ce carnage d’Alès est-il le seul en France ? Les militants de la cause animale ont déposé une plainte pour cruauté envers les animaux. L’association L214 a lancé un mini site consacré aux images tournées clandestinement dans l’abattoir d’Alès. Personnes sensibles s’abstenir.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Réagissez !