LOADING

Type to search

Accessibilité des handicapés : un report accordé par l’État

2 années ago
Share

Si vous êtes handicapé, veuillez patienter. Cette phrase est une réalité aujourd’hui, tous les lieux publics ne seront pas en conformité avec la loi votée en 2005, le parlement en a décidé tout autrement.

Handicap

Handicap / Crédit Photo : Pixabay – makeitsomarketing

L’Etat vient d’accorder un sursis de trois ans pour que les handicapés puissent enfin se rendre dans tous les lieux publics par leurs propres moyens. Actuellement, seulement 40% des bâtiments sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.

L’accessibilité des handicapés en France n’est pas simple

Une avocate handicapée, Élisa Rojas interwievée par France TV Info a déclaré que cette réforme n’était « qu’un moyen de reporter le problème ». Elle regrette que les bâtiments administratifs d’états ne soient pas conformes avec cette loi, les travaux pour permettre l’accessibilité n’ont pas été entrepris, le gouvernement n’a pas donné l’exemple. Pour cette avocate, certaines écoles et autres facultés sont encore interdits pour les handicapés, trop de difficultés les empêchent de pénétrer dans ces bâtiments avec les fauteuils roulants, il n’y a ni rampes d’accès ni ascenseurs pour monter dans les étages. Ce sont pourtant des endroits symboliques, ils représentent l’état et rien n’a été fait pour que cela soit accessible, cette conformité devrait être naturelle, c’est l’égalité entre les Hommes, les handicapés et tous les autres, chacun devrait pouvoir se mouvoir n’importe sans aide et avec facilité.

Le gouvernement décide d’un report, la France accuse un retard

Jusqu’à présent les handicapés résidant en France n’ont pas encore utilisé la voie judiciaire pour se faire entendre, notre pays est en retard, plusieurs états qui n’ont pas les mêmes capitaux que la France se sont montrés bien plus efficaces. Aux États-Unis, les handicapés ont plus de facilité à se rendre dans certaines administrations et autres bâtiments publics. Si les choses n’avancent pas plus vite, les personnes à mobilité réduite devront peut-être prendre le chemin des tribunaux pour qu’enfin on prenne leurs doléances légitimes en considération. Elisa Rojas a fondé un collectif pour dire non à ce texte. Baptisé « Non au Report », il est disponible sur Facebook.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *