Accueil / Actualités / Acides gras saturés : un comportement modifié en cas d’abus

Acides gras saturés : un comportement modifié en cas d’abus

Les acides gras saturés auraient un impact sur le comportement, leur consommation ne doit donc pas être négligée. Il n’y a toutefois pas de dangers observés dans certains cas de figure.

Une alimentation grasse
Une alimentation grasse / Crédit Photo : Pixabay – sharonang

L’alimentation joue un rôle dans l’état de santé d’une personne, il est important d’accorder une attention particulière à tous les produits ingurgités. Les acides gras saturés sont susceptibles de causer quelques désagréments, car ils auraient un impact sur le comportement. Il est possible de les trouver dans quelques aliments comme les huiles végétales, les fromages, le beurre ou encore la crème. Il est primordial de prendre un peu de recul face aux conclusions de cette enquête, car la gastronomie n’est pas néfaste dans son intégralité.

Les acides gras saturés favorisent une alimentation importante et grasse

En effet, lorsque les acides gras saturés interviennent dans un quotidien équilibré et si la consommation est « normale », il n’y aura aucun problème référencé. Comme dans tous les domaines, ce sont les abus qui sont problématiques pour la santé et les industriels ont largement recours à eux. Ces derniers injectent du gras dans tous les produits et cela aurait une répercussion sur le comportement. En effet, l’étude révèle qu’une nourriture grasse ne donne aucun plaisir lors de la dégustation. Ce ressenti neutre aura tendance à favoriser la consommation plus importante et plus grasse.

Un comportement modifié dès 60 jours à cause d’une alimentation abusive

La revue Neuropsychopharmacology tire donc la sonnette d’alarme, car les scientifiques canadiens estiment que ces excès pourraient favoriser les maladies cardio-vasculaires. Le cerveau voit ensuite son fonctionnement entacher et d’autres désagréments sont au programme comme l’obésité. Pour obtenir cette constatation, les chercheurs ont simplement observé le comportement des rats face à une nourriture faible ou riche en acide gras saturé ou même mono-insaturé. Ils précisent enfin que les effets néfastes sont visibles dès 60 jours. C’est une raison suffisante pour revoir son alimentation et miser sur des produits sains et équilibrés.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Les pleurs d'un bébé

La tête plate est-elle en lien avec la crainte de la mort subite du nourrisson ?

La semaine nationale de prévention de la mort subite du nourrisson se déroule du 18 …

Réagissez !