Accueil / Actualités / Allaitement et une grave maladie intestinale : une protection méconnue

Allaitement et une grave maladie intestinale : une protection méconnue

L’allaitement est bénéfique, car le lait maternel aurait le pouvoir de protéger l’enfant d’une maladie intestinale considérée comme grave.

Allaitement
Allaitement

L’allaitement est souvent négligé et pourtant le lait maternel comporte des points positifs qu’il ne faudrait pas négliger. Cette constatation se confirme avec les prématurés et de nombreux travaux ont déjà fait état des bienfaits d’une telle alimentation. Les scientifiques expliquent que le lait est riche notamment en facteur de croissance épidermique. Ce dernier est un composant intéressant, car il a la possibilité de bloquer l’action d’une protéine : la TLR4. Elle serait responsable d’une affection selon la découverte des scientifiques qui ont utilisé des souris pour appuyer leur thèse.

Une maladie intestinale réduite avec le lait maternel

Il faut savoir que les prématurés sont fragiles et ils ont la possibilité de souffrir une maladie potentiellement grave puisqu’elle est mortelle. Il s’agit de l’entérocolite nécrosante et elle touche l’intestin. Ce dernier sera toutefois protégé grâce à l’allaitement, car le lait maternel réduirait la destruction des muqueuses et des tissus de cet organe. En regardant le métabolisme des souris, ils ont eu l’occasion de constater que la TLR4 était défectueuse puisqu’elle ne régulait plus la croissance de l’intestin ainsi que la différenciation cellulaire. Leurs travaux ont donc montré que le lait maternel pouvait réduire l’inflammation de l’intestin, car la protéine TLR4 était en faible quantité.

L’intérêt de l’allaitement pour protéger les prématurés

Les bienfaits de ce lait maternel ont été évoqués dans la revue Musocal Immunology et il faut savoir que cette maladie intestinale grave touche 3 à 5 % des prématurés. Les scientifiques de l’Université du Maryland aux États-Unis estiment qu’il est primordial de les allaiter, car cela renforce leur système immunitaire qui est susceptible de combattre les bactéries. Il faut également savoir que le lait maternel a d’autres points positifs, car il limiterait l’obésité ou l’apparition de certaines maladies.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Médecin

Fibrose pulmonaire : soulager les patients ciblés par cette maladie incurable

Aujourd’hui débute la semaine mondiale contre la fibrose pulmonaire, une campagne de sensibilisation, d’information soutenue …

Réagissez !