Allaitement maternel : selon l’OMS, les enfants ne sont pas assez nourris

L’allaitement maternel n’est pas assez plébiscité à travers le monde et surtout en France. La semaine de l’allaitement va débuter dans quelques jours, du 11 au 18 octobre prochain, elle va mettre cette année l’accent sur le lien qui existe entre le fait d’allaiter son bébé et le travail de la mère. Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), en 2014 moins de 40% de nouveau-nés seraient allaités avant l’âge de six mois de manière constante.

Bébé
Bébé / Crédit Photo : Pixabay – jarmoluk

L’OMS estime que si chaque enfant était nourri au sein pendant les six premiers mois de sa vie de façon exclusive et maintenue partiellement jusqu’à deux ans, plus d’un million de vies seraient sauvées chaque année selon LeParisien. L’allaitement est considéré par les spécialistes comme la meilleure des alimentations pour tous les nourrissons, il protège contre les infections extérieures ainsi que des diarrhées, l’allaitement maternel fait diminuer les risques de développer de l’asthme, des allergies, du diabète et de l’obésité, il protège l’enfant du cholestérol à l’âge adulte. L’allaitement est bon pour la mère, il réduit le risque de cancer du sein et de l’ovaire et selon des études, l’allaitement pourrait éviter à la mère de développer une dépression après l’accouchement.

L’allaitement maternel est possible au travail

En France, 75% des femmes souhaitent allaiter leur bébé, mais durant une période assez courte, selon la dernière publication de l’institut national de veille sanitaire du 30 septembre dernier, la durée moyenne de l’allaitement  se situerait autour de 17 semaines et il passerait à 7 semaines en cas d’allaitement exclusif. À l’âge de six mois, seulement 19% des bébés continuent d’avoir un allaitement au sein. Les femmes en 2015 travaillent bien plus qu’auparavant, c’est sans doute un facteur aggravant, il conduit les mères à ne plus allaiter leur enfant, car la reprise du travail se fait très rapidement après l’accouchement.

La France est une mauvaise élève en matière d’allaitement

La France malgré des campagnes d’informations reste le pays où le taux d’allaitement est le plus faible, en Scandinavie il atteint 80%, en Suisse 90%. Le lien qui existe entre le bébé et la mère lors de la tétée est un moment privilégié et de santé reconnue. Pourquoi ne pas lier vie active et professionnelle avec l’allaitement ? Être une femme moderne et allaiter est tout à fait compatible, il suffit de le vouloir.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *