Accueil / Actualités / Alzheimer, des souvenirs pourraient être retrouvés

Alzheimer, des souvenirs pourraient être retrouvés

Un petit espoir pour les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer. Celles liées à la démence concernent plus de 47,5 millions de personnes à travers la planète et plus de 60 à 70% d’entres elles souffrent de la maladie d’Alzheimer, une raison suffisante pour que les chercheurs se penchent sérieusement sur cette pathologie afin qu’un jour, elle puisse être traitée de manière plus concluante et une nouvelle étude américaine irait dans ce sens, les chercheurs mettraient en évidence que les souvenirs perdus n’auraient pas complètement disparu, pourraient-ils être réactivés à nouveau ?

L’Alzheimer est une maladie très difficile

La maladie d’Alzheimer est vraiment handicapante pour tout l’entourage et le patient. Ce dernier s’isole au fil des jours et de la perte de mémoire. Malheureusement, il n’existe pas un remède spécifique qui traite ce mal qui peut toucher des quinquagénaires. Les proches sont aussi impactés par cette vie puisqu’ils assistent impuissants à l’éloignement d’un parent sans pouvoir lui apporter une aide réel. Il est également très difficile de faire face à ces pertes de mémoire qui s’aggravent au fil des jours.

Les souvenirs impactés par la maladie d’Alzheimer n’auraient pas disparu

Le neuroscientifique de l’université de Cambridge aux États-Unis qui a dirigé cette étude a souligné que les souvenirs des malades se trouvaient dans des zones inaccessibles et qu’ils pourraient être remis en mémoire potentiellement et même si ces déclarations sont des bonnes nouvelles pour tous les malades atteints d’Alzheimer, la recherche se veut prudente, car les traitements ont été infligés à des souris, des décharges électriques à 24 heures d’intervalle sans résultats très concluants jusqu’à que les scientifiques stimulent la zone du cerveau associée aux souvenirs à la lumière bleue, ces résultats encourageants sont peut être une avancée, mais comme le souligne le neuroscientifique, ces traitements n’ont pas été pratiqués sur l’être humain et cela reste d’ailleurs très compliqué.

Pour l’instant, le cerveau humain ne peut pas être stimulé avec une lumière bleue

Les chercheurs qui ont mis au point cette expérience expliquent que la même réalisation sur l’homme est pour l’instant impossible, stimuler le cerveau à la lumière bleue, aucun système n’a pour l’heure été mis au point et l’efficacité n’est pas prouvée sur l’être humain. En raison d’une meilleure espérance de vie, le nombre de cas de démence subit une réelle augmentation et selon l’OMS, d’ici 2030, plus de 70 millions de personnes pourraient être atteintes à l’échelle mondiale.

Lutter contre la perte de la mémoire quotidiennement

Le nombre de femmes souffrant de la maladie d’Alzheimer est plus conséquent environ 70% et jusqu’à nos jours, la démence est incurable, des traitements médicamenteux peuvent retarder la perte des facultés intellectuelles, l’entrainement de la mémoire par des jeux, du sport peuvent également combattre l’isolement. Les scientifiques trouveront peut-être un jour une molécule qui pourra endiguer cette maladie handicapante qui un jour fait basculer notre mémoire dans le néant.

Alzheimer, Capture YouTube

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Sexe

La définition délicate de la durée normale d’un rapport sexuel

Quelle est la durée normale d’un rapport sexuel ? Un rapport, qui en appelle à …

Réagissez !