Accueil / Actualités / Amputée d’une jambe, Lauren Wasser victime d’un tampon hygiénique

Amputée d’une jambe, Lauren Wasser victime d’un tampon hygiénique

Lauren Wasser a été amputée à cause d’un tampon hygiénique. Ce dernier lui a donc coûté sa jambe et le corps médical a évoqué une allergie. Cette dernière est rare, mais elle existe à cause d’un staphylocoque.

Un tampon hygiénique
Un tampon hygiénique / Crédit Photo : Pixabay – EME

Le tampon hygiénique et les serviettes ont représenté une large évolution dans le domaine des femmes. Ces dernières devaient batailler autrefois avec des sous-vêtements lavables et les problèmes d’hygiène étaient souvent au rendez-vous. Même si le confort est optimisé, il peut toujours y avoir des désagréments et Lauren Wasser en est la preuve, car sa vie a été transformée en réel cauchemar à cause de ce petit objet vendu quelques euros dans une boîte.

Amputée d’une jambe, elle continue d’être mannequin avec une prothèse

Lauren Wasser est largement connue outre-Atlantique, car elle foule régulièrement les podiums. Ce mannequin âgé de 24 ans a toutefois vécu un calvaire et une terrible dépression. Elle a décidé de continuer sa carrière et de ne pas se laisser abattre, mais elle est contrainte désormais de porter une prothèse. Sa vie a donc été bouleversée par un simple tampon hygiénique qui a été à l’origine d’une violente réaction allergique. Si cette dernière est rare, le risque zéro n’existe pas et il peut provoquer des désagréments très graves comme le prouve l’histoire de cette jeune femme qui a frôlé la mort.

Sensibiliser les femmes sur les dangers du tampon hygiénique

Lauren Wasser a subi moult opérations, mais les médecins n’ont pas pu sauver sa jambe droite. Cette dernière a été victime d’une forte gangrène et l’amputation était la seule solution. Le cauchemar de ce top modèle de Santa Monica remonte à trois ans, mais elle a décidé de sortir du silence en accordant une interview au magasin Vogue. Elle souhaite sensibiliser toutes les femmes sur les risques liés à un tampon hygiénique, car le risque allergique est méconnu. Il peut être à l’origine d’un SCT (Choc Syndrome Toxique). De ce fait, un staphylocoque s’est développé dans le vagin et il a par la suite contaminé le sang.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Maladie de peau

Maladie de peau : un fléau qui touche 16 millions de Français

Les maladies sont très diverses. La peau est l’enveloppe qui protège notre corps, elle est …

Réagissez !