Accueil / Actualités / Andreas Lubitz : les psychiatres partagent leur avis

Andreas Lubitz : les psychiatres partagent leur avis

Andreas Lubitz est le copilote de l’A320 qui a précipité l’avion et tué 149 personnes. Plusieurs jours après le crash, les psychiatres donnent leur avis.

Andreas Lubitz
Andreas Lubitz

Ce geste délibéré et sans doute prémédité n’a duré que huit minutes et durant tout ce temps interminable, il y a eu le désespoir d’un homme acculé à sa maladie et à sa folie ainsi que l’acharnement du commandant de bord à essayer d’ouvrir la porte du poste de pilotage et les hurlements des passagers entraînés dans une mort certaine. Certains psychiatres avancent l’hypothèse du « suicide altruisme » un cas qui décrit une personne atteinte d’une dépression très sévère qui tue ses proches avant de se donner la mort. D’autres par contre sont opposés à cette déduction, car cela ne correspondrait pas à la personnalité du copilote, les passagers de l’A320 étaient de parfaits inconnus pour le pilote et selon eux, ceux qui souffrent de ce genre de pathologie sont confrontés à des idées délirantes sur leur vie future, il se tue et emmène avec eux leurs proches pour leurs éviter la souffrance et un avenir noir.

Andreas Lubitz aurait voulu montrer ce dont il était capable

Le suicide garde une part de mystère et même les psychiatres avouent ne pas toujours comprendre le geste à 100 %. Le spécialiste du CHU de Caen a dévoilé dans le « Point » qu’Andreas Lubitz  avait démontré par son geste la marque « de la perversion , de la haine et du sadisme » pour le médecin, le copilote voulait montrer à tout prix de quoi il était capable et selon lui cela reste en premier lieu un acte criminel avec préméditation, il aurait sans doute senti une rechute et pour ne pas subir l’affront d’un licenciement il aurait préféré précipiter l’avion contre la montagne et entraîner avec lui 149 personnes complètent innocentes.

L’ancienne petite amie d’Andreas Lubitz parle

Le refus d’avouer à la compagnie son arrêt maladie montre que s’était peut-être pour lui le moment d’en finir avec la vie, mais pourquoi avoir sacrifié des passagers ? Aujourd’hui, une ancienne petite amie se rappelle qu’il lui aurait confié « un jour on se souviendra de moi », cette phrase ne fait qu’étayer son geste de présumé coupable.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Huile

De l’huile dans les bras, un jeune Russe inquiète les réseaux

Ce jeune homme, ancien militaire affiche sa musculature impressionnante sur les réseaux sociaux. Des biceps …

3 commentaires

  1. Ce qui est incompréhensible est pourquoi dans les multiples fonctions d’un avion moderne il n’existe pas une routine automatique qui empêche de l’envoyer contre une chaine montagneuse.

  2. MERCI de bien vouloir vérifier VOTRE ORTHOGRAPHE avant de PUBLIER…c’est navrant !

  3. « voulu montre » … « er » à la fin : « Andreas Lubitz aurait voulu montrER ce dont il était capable »

Réagissez !