ANSM : la supplémentation en fluor est désormais réservée aux enfants de plus de 6 mois

Trois médicaments contenant une supplémentation en fluor, se voient soumis à une distribution restreinte en pharmacie, et sur prescription médicale : cette mesure qui a pris effet à compter du 7 février, de cette année, s’applique aux enfants, de moins de 6 mois, ce qui a été confirmé ce lundi 13 février, par un point d’information émanant de l’ANSM, se révélant être l’acronyme connu, de l’Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé : une autorité fondée en décembre 2011, et qui repose sur l’expertise, l’évaluation, de même que la prise de décision. Un référent, en termes de santé publique, dont nous ne pouvons que saluer le sérieux.

Du lait pour bébé

La liste noire des 3 médicaments, à vocation désormais restreinte et interdits aux moins de 6 mois, comme suppléments en fluor

En effet, les recommandations de la HAS (Haute Autorité de Santé), en matière de prévention ciblée des caries dentaires, ne prévoient aucunement la supplémentation en fluor et cela par voie orale (comprimés, gouttes) chez les bébés de moins de 6 mois, âge coutumier de la poussée dentaire. La décision d’une telle restriction d’indication a été mise en application, comme citée plus haut, depuis le 7 février, de l’année civile. Voici la courte liste des trois médicaments fluorés invités à rejoindre le vestiaire, jusqu’à 6 mois, entièrement révolus :

  • Zymaduo 150 et 300 UI , solution buvable en gouttes, est désormais indiquée dans la prévention de la carie dentaire et du rachitisme vitaminoprive chez le nourrisson de 6 à 18 mois , dans le cas où fluor et vitamine D sont administrés conjointement.
  • Fluorex 1 mg/1 ml , solution buvable en flacon contenant du fluor, est désormais indiquée dans la prévention de la carie dentaire chez l’enfant de 6 mois à 12 ans , après avoir réalisé un bilan personnalisé des apports en fluor.
  • Fluostérol 0,25 mg/800 U.I./dose , solution buvable associant du fluor et de la vitamine D, est désormais indiquée chez le nourrisson de 6 à 18 mois , pour les enfants particulièrement exposés au risque de caries dentaires et dont l’apport total en fluor est inférieur à 0,3 mg par jour. Ces enfants doivent également présenter des états de carence en vitamine D, alors même qu’ils utilisent un lait supplémenté en vitamine D.

Dès 2008, l’Afssaps, avant de se voir remplacer par l’ANSM, avait attesté du caractère inutile du fluor, ce chez les enfants de moins de 6 mois

L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), ayant précédé l’ANSM, avait déjà dès 2008, à titre informatif, mis l’accent sur ses recommandations corrigées de 2002, en ce qui concernait la prescription de fluor aux enfants depuis la naissance. Il en était ressorti que toute prescription systématique de fluor de la naissance jusqu’au tournant des 2 ans,  recommandée en 2002, «paraît désormais inutile avant l’âge de 6 mois». En effet, les données récentes montraient, à l’époque, une efficacité supérieure du fluor avec l’apparition des premières dents. Ensuite, la prescription s’appréciait en fonction variable du risque individuel de l’enfant, en prenant garde aux excès, selon l’Afssaps, qui s’exprimait désormais en se reposant sur l’adaptabilité : «Au-delà de 6 mois, l’usage de fluor doit être modulé en fonction du risque de carie de l’enfant, en complément du brossage quotidien des dents».
Du lait pour bébé, Pixabay – ManuelPacheco

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *