Accueil / Actualités / Antibiotiques : une surconsommation problématique inquiète

Antibiotiques : une surconsommation problématique inquiète

Les antibiotiques ont des atouts, mais ils deviennent néfastes lorsqu’une surconsommation est observée. Des inquiétudes sont au rendez-vous.

Antibiotiques
Antibiotiques

Les antibiotiques ont la possibilité de vaincre certaines maladies, mais leur efficacité diminue lorsqu’une surconsommation est référencée. En effet, l’organisme est susceptible de s’habituer à ces médicaments et les maladies deviennent de plus en plus résistantes. Si cette surconsommation ne cesse de croître, un véritable problème pourrait être recensé et le corps médical s’inquiète. De plus, une étude réalisée par l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) n’est pas rassurante puisqu’une augmentation de 5.9 % a été observée ces trois dernières années.

Des antibiotiques à l’origine des super bactéries

Dans le secteur des antibiotiques, les Français sont donc à la 4e place des plus importants consommateurs. Cette surconsommation a déjà entrainé des problèmes dans certaines villes comme à Hong Kong. Les médecins doivent faire face à de super bactéries qui sont résistantes à ces médicaments et ont la possibilité d’infecter toutes les 18 minutes un habitant. Le monde médical est donc inquiet de cette tendance française, car elle pourrait être à l’origine d’une impasse thérapeutique. En effet, les scientifiques sont contraints de développer des médicaments de plus en plus forts pour tenter d’éradiquer les bactéries qui sont résistantes aux précédentes molécules.

Réduire cette surconsommation d’antibiotiques

À cause de cette surconsommation des antibiotiques, des bactéries sont devenues impossibles à traiter en France. C’est le cas pour près d’un tiers des infections et cette part est susceptible d’augmenter si les Français ne diminuent pas cette consommation. L’ANSM révèle également que les intentions du gouvernement ne devraient pas être comblées ou du moins il y aura des difficultés à atteindre les objectifs. Au vu de la tendance, il est complexe d’obtenir une réduction de 25 % de la consommation d’antibiotiques d’ici 2016. Il faut également noter que ces médicaments ne sont pas obligatoires face à certaines situations.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Chauve-souris

Chauve-souris enragée dans la Drôme : les conseils sanitaires émanant de la préfecture

Les chauves-souris sont des animaux insectivores très utiles et légalement protégées. La découverte d’un de …

Réagissez !