Accueil / Actualités / Antibiotiques : un abus nocif à l’origine de 13 000 morts

Antibiotiques : un abus nocif à l’origine de 13 000 morts

Un monde sans antibiotiques, est-ce possible ? La ministre de la Santé, Marisol Touraine vient d’avoir un discours alarmiste sur ce sujet brûlant des antibiotiques, selon une dernière étude conduite par l’institut national de veille sanitaire, 160.000 personnes seraient confrontées chaque année à une infection due à un germe ultrarésistant et 13.000 malades en meurent. Un signal d’alarme est lancé contre l’abus des antibiotiques.

Médicaments
Médicaments / Crédit Photo : Pixabay – FraukeFeind

La France est un pays consommateur d’antibiotiques, 30% de plus que la moyenne européenne et cela entraînerait une dépense de plus de 71 M d’euros. Cette surconsommation serait principalement prescrite pour les infections respiratoires. La résistance accrue des bactéries aux antibiotiques est un réel problème de santé publique, le gouvernement voudrait y mettre fin une bonne fois pour toutes, car de plus en plus de germes résisteraient aux antibiotiques.

Les antibiotiques sont consommés et prescrits avec abus

Un rapport vient d’être remis au ministère de la Santé et vraisemblablement il n’est pas très bon. Depuis les années 2010, les Français ont recommencé la surdose d’antibiotiques, certains médecins les prescriraient par confort et sous la pression des patients, une hausse estimée à plus de 5,9%. Dans cette étude, une particularité est à prendre en compte, l’usage d’antibiotiques est particulièrement élevé dans les grandes villes plus de 90% de la consommation totale. En ce qui concerne les hôpitaux seulement 10%, ces chiffres ont été communiqués par l’agence nationale du médicament. Rien que pour l’année 2013, les praticiens qui exercent dans les grandes agglomérations ont prescrit plus de 125 millions de boites d’antibiotiques, pour le secteur hospitalier, un nombre bien important , 17,9% de boites consommées.

L’abus des antibiotiques renforce les maladies

Les femmes abusent des antibiotiques, 59,3% contre 40,7% pour les hommes. Pourquoi une telle différence ? Les infections urinaires seraient les grandes responsables. Les Français prennent bien trop d’antibiotiques alors que certaines maladies n’en ont nul besoin comme les pathologies virales ou les antibiotiques restent inefficaces. En Angleterre, un rapport indiquerait que les médecins qui prescrivent trop de traitements antibiotiques pourraient se faire taper sur les doigts. La France est-elle prête à ces mesures drastiques ?

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Enfant

La générosité des internautes va permettre au petit Louis, âgé de cinq ans, d’apprendre à manger normalement

L’histoire du petit Louis, dont vous connaissez peut-être des épisodes, en est presque à son …

Réagissez !