LOADING

Type to search

Après la ménopause, le cancer du sein pourrait être évité avec quelques habitudes

2 années ago
Share

Certains cancers du sein pourraient-ils être évités à la ménopause en améliorant plusieurs comportements de la vie courante ? Il semblerait que la réponse soit positive selon une nouvelle étude française qui indiquerait qu’une alimentation désordonnée, l’abus d’alcool et l’obésité favoriseraient le développement du cancer du sein, ces facteurs à risque seraient directement liés à la pathologie ou tout du moins un élément déclencheur plus actif.

Le quotidien est essentiel pour éviter un cancer du sein après la ménopause

Les travaux de cette enquête ont été menés à l’institut de cancérologie Gustave Roussy par une équipe de recherche de l’INSERM, les scientifiques ont suivi plus de 67.000 femmes âgées de 42 à 72 ans, ces volontaires remplissaient tous les 2 ou 3 ans des questionnaires renseignant leurs modes de vie et l’évolution de la maladie. Au cours des quinze ans de surveillance, 497 femmes ont été atteintes d’un cancer du sein avant la ménopause et plus de 3000 après la ménopause. La directrice de l’INSERM et responsable de l’étude a expliqué que plus de la moitié des cancers du sein survenus après la ménopause auraient pu être évités si les femmes avaient eu un comportement de vie différent.

Des facteurs semblent favoriser le développement d’un tel cancer féminin

Quant aux cancers déclarés avant la ménopause 61,2% sont liés à des facteurs non associés aux comportements de vie et 39,9% sont en corrélation avec les actes de la vie. Les comportements à risques sont principalement, une alimentation déséquilibrée, une consommation d’alcool trop importante, le surpoids, mais également le poids inférieur à la normale à la puberté, l’utilisation d’un traitement hormonal de la ménopause (THM). Tous ces facteurs pèsent lourd dans le développement de la maladie, une meilleure prévention permettrait de réduire de plus de 50% cette maladie.

3/4 des cancers qui touchent le sein sont guéris

L’étude a été publiée dans l’International Journal of Cancer. Le cancer du sein est une tumeur maligne de la glande mammaire et il reste le plus répandu des cancers féminins, près d’une femme sur neuf sera concernée par cette maladie au cours de sa vie, moins de 10% des cancers du sein surviennent avant l’âge de quarante ans, l’incidence augmente régulièrement jusqu’à soixante-cinq ans. Aujourd’hui plus de trois cancers du sein sur quatre sont guéris.

Femme, Pixabay – stokpic

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *