Accueil / Actualités / Argentine : une jeune femme accouche dans le coma et n’apprend l’heureux évènement que cinq mois plus tard à son réveil

Argentine : une jeune femme accouche dans le coma et n’apprend l’heureux évènement que cinq mois plus tard à son réveil

Victime d’un accident de la route à l’automne dernier, une jeune femme argentine de 34 ans vient de sortir du coma, à la mi-avril 2017, durant lequel elle a accouché d’un enfant baptisé Santino. Amelia Bannan a ainsi fait la connaissance de son fils cinq mois après sa naissance. La science en reste bouche-bée et nous ne sommes pas en reste.

Un bébé dort

Une naissance qui ne cesse d’étonner tant la médecine que nous-mêmes : Amelia Bannan a effectivement accouché alors qu’elle était dans le coma

Les faits, pour le moins inédits et insolites, à l’issue digne d’un conte de fée, se sont déroulés en Argentine : une policière âgée de 34 ans, de plus enceinte de six mois, a été victime, tout comme son compagnon occupant la même profession mais indemne, d’un accident routier, le 1er novembre 2016. Elle s’est retrouvée dans le coma, ce qui ne l’a pas du tout empêchée, joli pied-de-nez à la science, d’accoucher, quelques heures avant Noël, d’un bébé en parfaite santé. Elle a appris cette nouvelle, à sa sortie libératrice du coma, cinq mois plus tard, avec une énorme surprise. Son fils avait, entre temps, été confié aux soins précautionneux de sa sœur. La maman a réalisé son bonheur en pouvant serrer son fils avec amour dans ses bras.

Une césarienne a été nécessaire pour faciliter le passage du bébé que Amelia Bannan n’a pu serrer dans ses bras qu’au sortir du coma cinq mois plus tard

Hospitalisée dans la ville de Posadas, province de Misiones, dans le nord-est de l’Argentine, la grossesse a suivi, sous une surveillance médicale appropriée, son déroulé, pour le moins tranquille et le petit Santino, qui aurait pu mourir lors de l’accident en voiture de service, a bel et bien survécu : il est né, avec le recours obligé de la césarienne, quelques heures avant Noël. La maman a ouvert finalement les yeux, après des signes avant-coureurs d’un réveil, dès les premiers mois de cette année 2017, jeudi dernier, et a enfin pu voir son bébé, qu’elle a d’abord pris pour son neveu, avant que le cercle familial ne parvienne à la convaincre que c’était son propre enfant qui lui était présenté. Notons qu’elle se remet tout de même, de son côté, d’un traumatisme crânien.

Un bébé dort, Pixabay – yc0407206360

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Alcool

Le binge-drinking bouleverse le cerveau, même au repos, des jeunes s’y adonnant

Une hyper-alcoolisation, qualifiée de binge-drinking (dans notre langue de Molière, nous disons aussi « biture express » …

Réagissez !