Accueil / Actualités / Pour les arrêts maladie, les médecins sont finalement contre les intentions de la CNAM

Pour les arrêts maladie, les médecins sont finalement contre les intentions de la CNAM

L’Assurance maladie n’a pas comblé les attentes des médecins en matière d’arrêts de travail. En instaurant un barème, les professionnels de santé ont été quelque peu agacés par ce concept de prime à la clé.

Les médecins se dressent contre la CNAM

Les propositions énoncées jeudi dernier lors d’une audience spécifique n’ont pas été très bien accueillies par les médecins. L’Assurance maladie est donc contrée sur l’hypothèse de mettre en place des primes pour la prescription pertinente d’arrêts maladie. Deux concepts sont ainsi énoncés, le premier met en avant une sorte de malus. Ce dernier est similaire à celui visible dans le monde de l’automobile, lorsque les mesures ne sont pas respectées, une prime est envoyée. C’est le même procédé pour la médecine, car les professionnels qui ne respecteraient pas les objectifs minimums seraient ainsi sanctionnés.

L’Assurance maladie souhaite instaurer le malus/bonus

De l’autre côté, la CNAM propose de récompenser les médecins qui respecteraient les délais en matière d’arrêts maladie. Il est inutile d’être un spécialiste en la matière pour comprendre que la situation n’a pas bénéficié d’un accueil très sympathique. En effet, les professionnels reprochent à l’Assurance maladie d’effectuer des généralités alors que les soins sont proposés au cas par cas. En effet, il est important de prendre en compte la profession pour émettre un arrêt de travail puisque la difficulté n’est jamais la même.

Des durées d’arrêts maladie différents selon les diagnostics

De ce fait, une personne qui évolue dans une usine pendant huit heures qui est contrainte de transporter des charges lourdes aura besoin d’un arrêt plus conséquent qu’un individu qui reste derrière un bureau pour le même problème de santé. En décembre 2015, le site Ameli a partagé un document qui met en avant les délais en fonction des différents diagnostics. En effet, la durée ne sera pas identique pour une fracture du poignet ou un infarctus du myocarde.

Un cabinet médical, Pixabay – DanielCubas

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Bourdon

Les bourdons directement menacés d’extinction par un pesticide néonicotinoïde aux propriétés neurotoxiques

Si le déclin indéniable des insectes pollinisateurs est amorcé, ce sont les bourdons qui suscitent …

Réagissez !