Accueil / Actualités / Attentat en Isère : un policier en cause dans le partage d’un cliché macabre

Attentat en Isère : un policier en cause dans le partage d’un cliché macabre

L’attentat en Isère a coûté la vie au PDG d’Air Products. Ce dernier a été décapité et sa tête s’est retrouvée sur le grillage, un policier a été mis en cause dans la diffusion de cette photo macabre qui circule toujours sur le Web.

Hervé Cornara
Hervé Cornara / Crédit Photo : Capture YouTube Eurnonews

François Hollande a précisé que d’autres attentats avaient été prévus en France et ils ont été déjoués. De ce fait, ceux de l’épicerie de la porte de Vincennes, de Charlie Hebdo ou d’Air Products ne seront sans doute pas les derniers au vu de la détermination de ces forcenés. Il y a quelques semaines, l’Isère tremblait après l’annonce du meurtre d’Hervé Cornara. Ce dernier avait donné une chance à Yassin Salhi qui a lui-même organisé cet attentat.

La tête d’Hervé Cornara diffusée par un officier stagiaire de police

Avant de tenter de faire exploser l’usine en ouvrant les bouteilles de gaz, il avait décapité le PDG et posé sa tête sur le grillage de l’enceinte. Cette dernière avait été vue par les forces de l’ordre qui avaient rapidement mis en place des bâches pour cacher cette macabre découverte du grand public. Seuls les policiers ont donc pu voir cette tête entourée de deux drapeaux avec des inscriptions. Un policier stagiaire a obtenu le cliché macabre et il l’aurait diffusé dans son entourage professionnel, mais la photo s’est retrouvée sur le Web selon le Dauphiné Libéré.

Le policier en question sera poursuivi pour ce cliché de l’attentat en Isère

La tête d’Hervé Cornara circule toujours sur Internet et un signalement a été fait par les patrouilleurs du Web de la gendarmerie. L’officier stagiaire a reconnu qu’il avait partagé la photo quelques heures après le drame qui a secoué Saint-Quentin-Fallavier en juin dernier. Après deux auditions, le policier a avoué avoir agi sous le coup de la bêtise et il sera poursuivi. Il faut noter que les forces de l’ordre prennent des photos de tous les lieux où des crimes sont organisés pour les besoins des enquêtes. Toutefois, ces clichés ne sont pas destinés au grand public et en aucun cas ils ne doivent se retrouver sur le Web.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Soleil

L’allergie au soleil ou lucite estivale est plus fréquente qu’on ne le croit

Cette manifestation cutanée touche autant à la plage l’été que sur les pistes de ski …

Un seul commentaire

  1. Cacher la réalité à la population, est la marque de nos têtes pensantes, sous des prétextes fallacieux de sensibleries, de respect, d’âneries de ce type. Cet homme, qui semblait être ce que l’on appelle un « homme bien » a subi, est devenu la cible de nos ennemis. Voir ce que nos ennemis nous réservent ne doit pas être caché mais montré au grand jour. Une image parle souvent plus que de longues phrases.Nous n’avons même plus ce courage car la mort et la barbarie sont bannies de notre vocabulaire médiatique. Cela en dit long sur notre faiblesse.

Réagissez !