Attentats de Paris : l’apprentissage des premiers gestes de secours en forte demande

La France est-elle en retard en ce qui concerne le secourisme ? Les attentats de Paris ont donné à certaines personnes le besoin d’acquérir les premiers gestes de secours. Trop nombreux d’entre nous ne savent pas ce qu’il faut faire en cas de situations dramatiques comme celles qui ce sont déroulées dans la capitale le 13 novembre dernier dans la capitale. La population a pris conscience qu’une démarche citoyenne devait s’inscrire désormais dans leur quotidien. Que faire lors d’attaques terroristes ? Quels sont les gestes qui peuvent sauver une personne blessée ? Quelle réaction avoir si l’on est confronté directement à de tels massacres ?

Toutes ces questions de plus en plus de Français se les posent. Déjà après les attentats de Charlie Hebdo et de l’hyper Cacher en janvier dernier, certaines personnes avaient pris l’initiative de s’inscrire à des cours de secourisme. Les Français qui étaient présents sur les lieux lors des attaques de vendredi se posent maintenant cette question, « aurais-je pu sauver une vie si j’avais su quoi faire ? », et au vu de ce manque, plusieurs personnes ont réagi de façon positive et elles se sont inscrites auprès d’organismes compétents afin de suivre une formation adéquate, la Croix Rouge Française organise ce genre de cours de premiers secours.

Apprendre les premiers gestes de secours, une prise de conscience

Le sentiment d’impuissance que l’on peut ressentir lors de situations graves peut être pallié si l’on connait les gestes qui sauvent et le sentiment de se rendre utile peut aider à surmonter ces images d’horreur. Depuis le 13 novembre dernier, la Croix Rouge Française a enregistré une hausse exceptionnelle de personnes désireuses d’apprendre comment venir en aide à une personne fragilisée ou blessée.

Les gestes qui peuvent sauver une vie

Lors des attaques terroristes de la capitale, les blessures par balles étaient comparables à celle d’une guerre, des hémorragies d’une extrême importance, parfois il suffit d’un geste et d’un bon pour permettre au blessé d’attendre le SAMU avec plus de chance de survie, placer la personne en position latérale, appuyer sur la plaie. Ces gestes qui sauvent peuvent également être utiles dans la vie courante. La Croix Rouge comptabilise plus de 1,2 million de personnes qui chaque année sont sensibilisées à ce genre de cours et cela est à la portée de tout le monde. Dans toute la France, la Croix Rouge organise des formations de prévention et secours civique de niveau 1 (PSC 1), une dizaine d’heures seront nécessaires ainsi qu’une soixantaine d’euros, le prix et le temps pour aider son prochain.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *