LOADING

Type to search

Tags:

Auschwitz : une 70e célébration de la libération pour ne pas oublier

3 années ago
Share

Auschwitz sera dans les pensées le 27/01, il s’agira du 70e anniversaire de la libération du camp. Plusieurs personnalités politiques feront le déplacement.

Auschwitz

Auschwitz

Auschwitz, ce camp de concentration et d’extermination fut créé par les S.S lors de la Deuxième Guerre mondiale le 27 avril 1940 par Heinrich Himmler. Durant cinq ans, des hommes, des femmes, des enfants y furent massacrés. Dès la sortie des trains, les nazis quasiment de suite conduisaient les prisonniers sous les coups dans les chambres à gaz, ils appelaient cela « La Solution Finale ». Dans ce camp, quand on ne décédait pas gazé, on tombait sous les balles ou on succombait aux multiples maladies ainsi qu’aux mauvais traitements ou aux expériences médicales. Le but était d’éliminer le plus de personnes possible en un minimum de temps, 90 % de juifs faisaient partie des convois de la mort.

Auschwitz a été libéré il y a 70 ans par l’armée rouge

Auschwitz a vu mourir 6 millions de juifs, le camp était dirigé par Obersturmbannführer Rudolf Höss jusqu’en 1943 puis par Arthur Liebehenschel et par Richard Baer jusqu’à la libération par l’armée rouge le 27 janvier 1945. Auschwitz est un monument historique il contribue au « devoir de mémoire ». Par conséquent, demain mardi trois cents survivants de l’holocauste retourneront sur les lieux pour essayer de mettre en garde le monde, ils seront sans doute présents pour la dernière fois. De nombreux chefs d’État sont attendus pour cette journée d’anniversaire. Les survivants de la Shoah seront de la commémoration, des prières juives, chrétiennes et musulmanes seront dites en mémoire de toutes les victimes d’Hitler, des bougies seront allumées devant le monument dédié aux victimes d’Auschwitz.

Le monde commémore la libération d’Auschwitz

Il est nécessaire et d’une importance capitale d’honorer et de sensibiliser les jeunes générations aux crimes contre l’humanité comme l’holocauste. François Hollande, la chancelière Angela Merkel, le roi des  Belges Philippe 1er, celui des Pays-Bas, une vingtaine de premiers ministres et de présidents seront présents à Auschwitz « pour ne pas oublier ». Un ancien prisonnier a déclaré : « ce que les nazis ont voulu anéantir, nous allons le sauver de l’oubli ». En effet, des fonds sont créés pour préserver Auschwitz, l’Allemagne a offert la moitié des 120 millions d’euros. Le programme de travaux est étalé sur 25 ans.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *