Accueil / Actualités / Autotests VIH : éviter 400 infections avec une vente sans ordonnance

Autotests VIH : éviter 400 infections avec une vente sans ordonnance

Les autotests du VIH ont un objectif précis, celui de lutter contre la propagation de la maladie et empêcher ainsi de nouvelles infections. Une personne qui n’est pas consciente d’être atteinte fera prendre des risques à tous les partenaires.

Sida
Sida / Crédit Photo : Wikipédia – Optigan13

Dans toutes les pharmacies, il est désormais possible d’acquérir des autotests du VIH dont l’utilisation est très simple. Une seule goutte de sang ainsi qu’une attente de 15 minutes suffisent pour connaitre le résultat. Cette facilité optimise les ambitions, car les professionnels de la santé espèrent lutter contre la propagation du virus du Sida qui reste mortel malgré tous les efforts fournis par la médecine.

Les autotests du VIH dans les pharmacies pour éviter de nouvelles infections

Certains patients n’ont pas le souhaite de franchir le pas d’un diagnostic dans un laboratoire. Toutefois, avec les autotests du VIH, le résultat est rapide et il reste intime. De ce fait, les personnes pourraient plus facilement se diriger vers ce produit. En effet, des milliers de séropositifs sont référencés et pourtant, ils ne connaissent pas l’existence de leur maladie sexuellement transmissible. En étant dans cette période de méconnaissance, ils font prendre un risque conséquent à des partenaires qu’ils soient homosexuels ou hétérosexuels. De ce fait, ce procédé pourrait être un bon moyen pour éviter les nouvelles infections.

Des bémols au succès de ces autotests du VIH

Le Conseil National du Sida a étudié les autotests du VIH et avec quelques statistiques, nous comprenons rapidement que le gain peut être considérable. Cette méthode qui peut être effectuée à la maison pourrait permettre de découvrir 4000 nouvelles séropositivités tout en évitant 400. Deux petits points négatifs peuvent tout de même freiner l’engouement de ces tests. Le premier concerne la nécessité de pratiquer un examen classique pour confirmer le diagnostic qui doit être fait 3 mois après un comportement risqué. Le second est d’ordre financier, car les autotests du VIH sont tout de même facturés 30 euros.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Ecole

Aucune école n’acceptera les enfants non vaccinés selon Buzyn

La vaccination et la scolarité ne semblent avoir rien en commun et pourtant, l’un ne …

Réagissez !