Accueil / Actualités / AVC : le masque à oxygène serait la solution pour limiter les séquelles

AVC : le masque à oxygène serait la solution pour limiter les séquelles

L’AVC a des répercussions sur les patients, mais une étude vient de démontrer qu’un masque à oxygène pourrait représenter une solution efficace dans le but d’éviter voire de limiter les séquelles après un tel accident.

Pour comprendre l’intérêt d’un tel masque à oxygène, il suffit d’évoquer un peu plus en détail l’AVC. En France, ce sont près de 130 000 personnes qui sont touchées par de telles attaques cérébrales très dommageables. Dans certains cas de figure, les patients sont victimes d’un AVC ischémique, une zone du cerveau est dépourvue d’oxygène, ce qui favorise le décès des cellules nerveuses. Dans un cas plus général, la circulation sanguine est perturbée, car le manque d’oxygène est dommageable.

Un masque à oxygène à utiliser au plus tôt en cas d’un AVC

Cette situation permet à un vaisseau de se boucher et cela se traduit par des lésions cérébrales. Ces dernières peuvent avoir une ampleur très importante, car le patient est susceptible d’être victime d’un handicap non négligeable. C’est pour cette raison que l’INSERM a estimé qu’une étude sur l’apport d’oxygène pouvait être intéressante. Une enquête a été réalisée au préalable sur des animaux et des recherches supplémentaires seront nécessaires pour confirmer l’intérêt d’un tel masque à oxygène en cas d’un AVC. Cette solution serait donc utile et elle a la particularité d’être peu onéreuse.

L’intérêt du masque à oxygène au domicile des patients à risque

En effet, le personnel hospitalier ou les secours seraient invités à poser un masque à oxygène et cette méthode permettrait d’éviter les séquelles connues en cas d’un AVC. L’étude creuse même un peu plus loin la thèse en spécifiant que des personnes qui présentent un important risque, celles qui possèdent des facteurs à risque auraient à leur domicile un masque à oxygène. Ce dernier pourrait ainsi être utilisé au plus tôt, avant l’arrivée des secours, ce qui limiterait davantage les lésions cérébrales qui sont irréversibles.

Masque, Wikipédia – Friedrich K.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Précarité

La précarité reste un frein aux soins, ce 17 octobre est marqué par la journée mondiale de refus de la misère

Malheureusement, la précarité n’a cessé de croître ces dernières années, malgré les progrès, tous ceux …

Réagissez !