Accueil / Actualités / Les banques en Suisse sont en quête des héritiers des comptes en déshérence

Les banques en Suisse sont en quête des héritiers des comptes en déshérence

Êtes-vous un de ceux-là ? Toute personne qui désirerait savoir si un aïeul lui a laissé quelques trésors sur un compte en Suisse peut en un clic et sur un site crée à cet effet savoir si Noël sera meilleur que prévu. Les titulaires peuvent venir du monde entier, mais beaucoup seraient Français. Depuis plus de 60 ans, ces comptes sont restés en inaction et la Suisse cherche à identifier les éventuels héritiers.

Ces comptes bancaires oubliés peuvent aujourd’hui trouver preneur, pour rechercher un parent bienfaiteur insoupçonné, il suffit de se rendre sur le site, de préciser le nom ou la raison sociale, le prénom, la localité sont également nécessaires. La Suisse vient d’adopter une nouvelle loi qui est active depuis cette année et elle prévoit la publication d’une liste sur la toile de tous les comptes bancaires désertés par les anciens clients.

En Suisse, des coffres et des millions d’euros cherchent leur propriétaire

La personne qui trouve son aïeul a un an pour se faire connaitre si le compte date de 1955 et le délai passe à cinq ans si le compte date de plus de 60 ans. Sur cette liste, 2600 noms sont inscrits et la somme disponible représente un bon petit pactole plus de 44 millions de francs suisses d’avoir (40 millions d’euros) ainsi que 80 coffres.

Des preuves devront être fournies pour ces comptes en déshérence

La recherche va surement s’avérer difficile, les familles possèdent parfois plusieurs comptes dormants et d’autres n’ont que des coffres. Les titulaires de ces comptes abandonnés peuvent être nés au XIXe siècle, ils seraient sans contexte des centenaires s’ils vivent toujours aujourd’hui. Tous les pays du monde seront confrontés à la gestion des comptes bancaires inutilisés, le secret bancaire est en cours d’abolition et il sera supprimé d’ici 2017. Tous les ayants droit peuvent faire valoir leurs droits à l’aide d’un formulaire qu’ils trouveront sur la plateforme dédiée et il sera immédiatement transmis à la banque concernée. Toute ces recherches devront être accompagnées de documents justifiants des droits sur les avoirs des comptes en déshérence selon le communiqué sur Swissbanking.

Suisse, Pixabay – Hans

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Ecole

Aucune école n’acceptera les enfants non vaccinés selon Buzyn

La vaccination et la scolarité ne semblent avoir rien en commun et pourtant, l’un ne …

Réagissez !