Accueil / Actualités / Bassin d’Arcachon : interdiction de vente et pêche de coquillages

Bassin d’Arcachon : interdiction de vente et pêche de coquillages

Sur le Bassin d’Arcachon, la consommation des moules et autres coquillages est interdite jusqu’à nouvel ordre. Cela concerne également la pêche.

Moules
Moules

La pêche des moules, des pétoncles et des coques est momentanément interrompue dans le bassin d’Arcachon, un problème sanitaire est la cause de cette mesure. La préfecture de la Gironde a annoncé hier vendredi qu’une « interdiction temporaire » était malheureusement à l’ordre du jour, tous les coquillages seraient impropres à la consommation en raison de toxines susceptibles de provoquer des troubles gastriques. En effet, une microalgue serait responsable de cette gêne passagère, mais cela reste un phénomène naturel et saisonnier, il est dû au réchauffement de l’eau, cette interdiction peut se prolonger de quelques jours et même parfois de plusieurs semaines. Ces dernières années le bassin d’Arcachon a subi des périodes de ce genre qui nuisent au tourisme.

Les exploitants du Bassin d’Arcachon pénalisés

Le bassin d’Arcachon souffre depuis ces derniers temps d’une pollution de ses eaux, elle vient de diverses origines, les eaux fluviales sont contaminées : les apports en engrais des zones agricoles, l’activité nautique et notamment de plaisance, les rejets de la mer. Les mollusques restent régulièrement interdits par arrêté préfectoral selon Boursier les ostréiculteurs ne sont pas toujours en accord avec ces interdictions, ils contestent la fiabilité des tests effectués et de ce fait la production interrompue met un frein à leur travail. Le bassin d’Arcachon est le plus grand centre naisseur ostréicole d’Europe, la majorité des huitres élevées en France sont issues du bassin, chaque année, plus de trois milliards de jeunes huîtres sont expédiées vers d’autres parcs ostréicoles.

Le Bassin d’Arcachon attaquée par une toxine

Des analyses effectuées cette semaine ont décelé une contamination des coquillages, la mesure sera levée dès que la présence de toxines sera éliminée. La préfecture de Gironde en concertation avec les représentants des organismes professionnels de pêche interdit également toute activité de pêche pour une commercialisation. Cette interdiction tombe mal, car nous sommes en période de vacances scolaires et la pêche à pied et la consommation de produits issus de la mer restent pour les vacanciers un dépaysement toujours grandement apprécié.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Maladie de peau

Maladie de peau : un fléau qui touche 16 millions de Français

Les maladies sont très diverses. La peau est l’enveloppe qui protège notre corps, elle est …

Réagissez !