LOADING

Type to search

Bavure policière : une condamnation rare pour un policier

3 années ago
Share

Une bavure policière a rendu un homme paralysé et le fonctionnaire de police responsable a été condamné et la sanction est assez rare.

Police

Police

À Chambéry, le fonctionnaire à l’origine de la bavure policière était sur le banc des prévenus lorsque la décision de justice a été rendue. La condamnation obtenue est assez rare, car il a écopé de trois ans de prison ferme et une interdiction d’exercer. Cette dernière n’est pas temporaire puisque la justice française a décidé de l’appliquer définitivement. Pour rappel, les faits se déroulaient en avril 2010 et des policiers étaient intervenus pour mettre un terme à un environnement semble-t-il bruyant.

Un homme de 29 ans hémiplégique du côté droit

En effet, un jeune homme de 29 ans était présent dans un groupe où les individus étaient alcoolisés. Le fonctionnaire de police mis en cause avait lourdement frappé la victime avec sa matraque et ses pieds. Il souffrait de plusieurs fractures notamment au niveau du crâne et le jeune homme était tombé dans le coma. Les conséquences de cette bavure policière ont été graves puisqu’il est désormais paralysé et plus précisément hémiplégique du côté droit. Comme il l’avait précisé à RTL, il a besoin d’une aide tous les jours et il dénonçait l’attitude de ce policier qui s’est retrouvé devant la justice française.

Après une bavure policière, il écope de 5 ans de prison

Le tribunal correctionnel de Chambéry a rendu son verdict et le fonctionnaire de police a été condamné à 5 ans de prison dont trois ans ferme comme le révèle une nouvelle fois RTL. De son côté, la victime est contente de cette décision qualifiée d’exemplaire. Il attendait le verdict et la reconnaissance des faits depuis 2010 et cette attente de 5 ans a été longue. Le jeune homme a remercié les juges et il se dit satisfait de savoir que le fonctionnaire de la Bac ne pourra plus exercer dans le monde de la police.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *