Accueil / Actualités / Bébé de 18 mois opéré d’une hernie du mauvais côté : la colère des parents laisse présager des poursuites judiciaires

Bébé de 18 mois opéré d’une hernie du mauvais côté : la colère des parents laisse présager des poursuites judiciaires

Le petit Johann, un bébé de 18 mois, a été opéré une première fois du mauvais côté pour une hernie inguinale étranglée. Sa mère a remarqué aussitôt qu’il y avait eu un couac magistral de la part du staff du CHU de Reims qui a rectifié rapidement le tir avec une intervention réussie et du bon côté cette fois. Les parents sont partagés entre l’envie de tourner cette page éprouvante et une vive colère leur suggérant des poursuites judiciaires. Si l’enfant est sauvé tout de même, leur frayeur a été énorme.

Bébé

Le petit Johann a dû subir une opération urgente, au vu de son état empirant, d’une hernie inguinale étranglée, à seulement 18 mois, sous les yeux aimants et inquiets de ses parents confiants à l’égard du CHU de Reims

La vie n’est pas toujours généreuse en termes de bénéfices pour la santé et ce parfois dès la naissance. Johann est ainsi un grand prématuré qui a vu le jour en janvier 2016 avec un poids ultra-léger et non sans dangers d’1,2 kilogrammes. Cela lui a valu un séjour de plusieurs mois à l’hôpital avant qu’il puisse retrouver ses quatre frères et sœurs ainsi que la douceur du foyer parental. Mais son retour a été écourté par un nouveau pépin physique : une douleur de plus en plus présente à l’aine droite. Si ses parents ont d’abord minimisé cette dernière comme l’avoue sa maman Cécile Vriet dans les colonnes de L’Union qui a eu le scoop de ce fait divers, la nécessité de prendre cette alerte au sérieux a tout de même pris le dessus.

Et il en a découlé un diagnostic, effectué en mai 2017, sur le petit garçon âgé de pratiquement 18 mois : il s’agissait d’une hernie inguinale étranglée, c’est à dire qu’une partie de l’intestin de l’enfant a quitté sa cavité naturelle et traversé la paroi abdominale. La nécessité de pendre une décision rapide est actée avec une intervention chirurgicale à inscrire sur le calendrier des opérations. Cependant, l’état de l’enfant empire trop raidement et c’est dans le cadre de l’urgence, qu’il est admis au bloc opératoire, du CHU de Reims, le 28 mai 2017, pour une opération au plus vite. Cette intervention chirurgicale est un incroyable cauchemar.

Une incroyable bavure hospitalière a occasionné une opération du mauvais côté remarquée d’emblée par sa maman : la seconde a été réussie mais les parents n’excluent pas du tout des poursuites judiciaires

L’intervention sous anesthésie générale s’est déroulée pour le mieux mais quand le bébé retrouve les bras aimants de sa maman, cette dernière décèle un anomalie : le pansement est à gauche. L’inquiétude parentale est légitime et le médecin qui avait pris en charge Johann avoue son erreur cruciale lors du second passage de l’enfant aux urgences. Il y a bien eu une opération mais totalement injustifiée car du mauvais côté. Les parents sont sous le choc. Leur confiance est mise à rude épreuve. La seconde intervention, du bon côté cette fois, a lieu le lendemain. Même si cette dernière est un réussite, la maman du garçonnet ne cache pas sa colère, loin d’être apaisée : « Je reste très énervée par cette histoire, forcément ! Si ça avait été pour une amputation, qu’est-ce qui se serait passé ? Quand j’ai réalisé l’erreur, on m’a d’abord quasiment traitée de folle, j’espère qu’il y aura tout de même une sanction. »

Quelles suites données à cette grave faute d’inattention ? Si le CHU de Reims a fait son « mea culpa » en admettant « des événements indésirables » et est ouvert à une saine médiation, les parents sont beaucoup plus partagés. Ils ont rencontré les représentants du CHU jeudi. Mais il convient de noter, que dans le même temps, ils se sont rapprochés d’un avocat : le prochain épisode sera peut-être judiciaire avec des poursuites probables.

Bébé, Pixabay – jakobking85

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

La main d'un bébé

Etats-Unis : deux sœurs siamoises liées par la tête ont été opérées avec succès grâce à une mobilisation hors normes

Les opérations de jumeaux siamois, de par leur caractère rare et insolite, nourrissent l’appétit des …

Réagissez !