Accueil / Actualités / Bébés échangés : les familles reçoivent une indemnisation

Bébés échangés : les familles reçoivent une indemnisation

Les bébés échangés à la naissance ont été au centre d’une affaire de justice, les parents ont reçu une indemnisation.

Bébé
Bébé

Cela devait être une belle histoire, sauf que l’année 1994 va devenir pour deux familles celle de la tromperie avec l’affaire des bébés échangés. Une petite fille naît dans une clinique de Cannes, atteinte de jaunisse, le bébé est placé sous des lampes thérapeutiques. A côté du nouveau-né, une petite fille elle aussi malade qui est née la veille. Les deux enfants n’ont pas de bracelet et les deux petites soignées sont rendues aux parents sauf qu’une inversion a été faite. Les mamans ne reconnaissent pas leurs filles, elles tentent d’expliquer aux infirmières de la clinique que quelque chose est différent, mais le personnel soignant rassure les mamans inquiètes en spécifiant que c’est normal les bébés changent vite.

 

Des bébés échangés à l’hôpital, l’affaire commence en 2005

Sauf que quand les enfants grandissent, une des petites filles Manon a la peau plus mate que ses parents, la maman a confié au Parisien que dans son village on croyait qu’elle avait été infidèle. Après de nombreuses railleries le père décide de faire pratiquer un test ADN, le verdict tombe ce n’est pas leur fille. Une plainte est alors déposée, ce qui permet de retrouver l’autre enfant. En 2005, l’affaire des bébés échangés est portée en justice.

Une indemnisation des familles dans l’affaire des bébés échangés

Aujourd’hui, mardi 10 février, le tribunal de grande instance de Grasses (Alpes- Maritimes) a rendu son  jugement sur cette affaire dramatique des bébés échangés. Vingt ans plus tard, l’établissement hospitalier vient d’être condamné à payer deux millions d’euros de dommages et d’intérêts aux deux familles. Les quatre parents des deux enfants se sentent enfin soulagés de ce dénouement. Sophie Serano, la maman de Manon a déclaré que sa vie avait été bouleversée ainsi que pour les deux autres parents et l’autre petite fille, mais que désormais la justice avait enfin reconnu que l’hôpital était le responsable et non elle.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Huile

De l’huile dans les bras, un jeune Russe inquiète les réseaux

Ce jeune homme, ancien militaire affiche sa musculature impressionnante sur les réseaux sociaux. Des biceps …

Réagissez !