Berger : un robot à l’étude pour remplacer les chiens

Les chiens de berger pourraient avoir une utilisation limitée sur le long terme puisque des scientifiques travaillent sur un robot.

Dans les pâturages, les promeneurs ont l’habitude de contempler l’œuvre des chiens de berger qui gardent généralement les vaches ou encore les moutons. Toutefois, cette pratique pourrait ne pas perdurer si la découverte des scientifiques est appliquée. Il faut noter que ces animaux sont dotés d’une réelle intelligence et ils ont un sens de l’obéissance très précis. Toutefois, les experts ont constaté selon le journal Royal Society Interface qu’il était tout à fait possible de remplacer les chiens de berger. Ces derniers pourraient ainsi disparaitre des prés et laisser la place à des robots.

Des robots qui imiteraient les chiens de berger

La société d’aujourd’hui est déjà ultra-connectée, mais les robots pourraient avoir un bel avenir devant eux. Les scientifiques ont donc réussi lors de leur étude à identifier précisément l’origine des décisions et des actions des chiens de berger. Le comportement de ces derniers pourrait ainsi être utilisé via un algorithme qui a été obtenu grâce à une étude spécifique. Elle consistait à attacher sur un animal (Australian Kelpie) un GPS dans le but d’analyser le comportement de cette femelle. Ils ont ensuite analysé toutes les données et grâce à cette méthode ils ont conçu un algorithme qui reprend l’action principale du chien de berger, à savoir diriger les moutons ou d’autres animaux.

Des robots berger pour contrôler la foule et les animaux

Toutefois, les robots ne remplaceraient pas seulement les chiens de berger, car grâce à cet algorithme, ils seraient dotés d’autres compétences. Les chercheurs estiment que des engins seraient en mesure d’être utilisés pour éloigner les animaux des zones considérées comme dangereuses. Ce concept pourrait également être utilisé avec les humains qui seraient ainsi dirigés par des robots berger. La société de demain sera donc bien différente de celle d’aujourd’hui et les robots devraient avoir une place de choix.

Partagez notre article !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur skype
Skype
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Continuez la lecture !