LOADING

Type to search

Tags:

Le binge drinking des adolescents peut impacter le cerveau de leurs futurs enfants

1 année ago
Share

Cette pratique consiste à boire plus que de raison en un temps record. En quelque sorte, il s’agit d’une beuverie express. Ce phénomène est apparu en 2005 dans les pays anglo-saxons. Il est surtout observé auprès d’une population jeune. Au delà de la désinhibition ou de la sensation d’euphorie recherchée par cette consommation excessive d’alcool, la découverte d’un comportement abrutissant motiverait les adolescents. Les conséquences du binge drinking sont avant tout l’intoxication alcoolique, les syndromes comme les hallucinations, le délire, le coma éthylique, l’hypothermie, la pancréatite aiguë sont à redouter.

Alcool

En France, le phénomène prend de l’ampleur chez les plus jeunes

Selon un animateur de l’association de prévention en alcoologie et addictologie, le caractère ludique attire les jeunes dans le milieu étudiant sans se soucier des conséquences dramatiques que cette hyper-alcoolisation peut produire sur l’organisme. L’adepte du binge drinking afin d’atteindre l’état d’ivresse ultime va enchaîner plusieurs types d’alcool, il va mettre sa vie en danger tout comme celle des autres. En effet, ce phénomène peut provoquer de la violence, des rapports sexuels non protégés, des viols…

Une alcoolisation démesurée peut impacter le cerveau des enfants

Une étude sur le binge drinking présentée le 14 novembre au neuroscience 2016 menée par un professeur de l’université de médecine de Loyola à Chicago affirme que cette pratique est notamment dangereuse pour la santé. Le cerveau des adolescents est impacté, mais cela peut avoir également des répercussions néfastes sur celui de leurs futurs enfants. Ce phénomène lorsqu’il devient récurent, les dégâts sont importants sur les fonctions du cerveau des prochaines générations, les risques accrus sont dépression, anxiété, obésité. Cette étude est la première qui évoque avec certitude que le binge drinking peut entraîner des troubles neurologiques sur les générations à venir si un des deux parents a été au cours de son adolescence confronté à cette alcoolisation démesurée.

Les femmes aujourd’hui boivent autant que les hommes

Elle est considérée comme un problème majeur de santé publique dans plusieurs pays comme le Royaume-Uni, l’Irlande, les Etats-Unis. Il est important de continuer la lutte contre cette hyper-alcoolisation chez les jeunes, la dépendance est une conséquence directe de cette pratique dans la plupart des cas, des propos soulignés par l’INPES. Il est parfois nécessaire pour cette population jeune de s’affirmer, de transgresser les règles établies au sein de la famille. Le binge drinking est une manière de s’intégrer dans un groupe. On boit contre l’angoisse, pour oublier, pour panser les blessures de l’enfance, pour se donner un compagnon de route, pour faire comme les autres.

Plus de 70% des jeunes déclarent consommer en famille des 13-14 ans. Après cela devient un enchaînement, les fêtes, le week-end, les soirées…

Alcool, Pixabay – damk

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *