Accueil / Actualités / Le binge drinking est un phénomène de consommation qui touche principalement les jeunes

Le binge drinking est un phénomène de consommation qui touche principalement les jeunes

En France, cette pratique est aussi appelée alcool défonce ou biture express. Cela correspond à environ plus de sept verres pour les garçons et six verres pour les filles en moins de deux heures. La jeunesse à toutes les époques a voulu se démarquer, s’affirmer, se changer les idées, en 2016, elle a trouver comme moyen : le binge drinking, car pour les jeunes, la fête ne se conçoit plus sans alcool.

Alcool

Cette manière de boire n’est pas un jeu solitaire, il faut un public, des personnes  à qui montrer que l’on est le meilleur, le plus fort, une manière de s’intégrer dans un groupe plus facilement. Les complications médicales peuvent être malheureusement très sérieuses, s’étouffer avec son vomi, se blesser en tombant, se retrouver en hypothermie, flirter avec un coma éthylique. Comment lutter contre ce phénomène ?

Le binge drinking est une consommation massive d’alcool en un temps record

La mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA) ainsi que le ministère en charge de la santé vont mettre en place des mesures préventives afin de lutter activement contre cette alcoolisation excessive qui touche les mineurs. Toute personne qui vend de l’alcool doit désormais exiger une pièce d’identité lors de l’achat de boissons alcoolisées, jusqu’à maintenant cela n’était pas obligatoire seulement en cas de doute sur l’âge du client. Selon l’arrêté du 16 octobre 2016, dans tous les débits de boissons, des affiches devront être visibles de tous, elles rappelleront les interdictions d’alcool aux mineurs, cela suffira t-il à freiner l’alcoolisation de la jeunesse ?

Le binge drinking est potentiellement inquiétant chez les jeunes

Selon une étude très récente, plus de 17% des jeunes interrogés déclarent avoir été ivres au moins deux fois dans leur vie. Ce genre d’ivresse était auparavant plus courant chez les garçons, mais les jeunes femmes sont de plus en plus concernées, leur nombre est passé de 8% en 2005, 19% en 2010 à 28% en 2014. Les conséquences peuvent être lourdes, sexualité non protégée, viols, violences. Les jeunes représentent une population particulièrement réceptive aux différentes publicités d’alcool. Les boissons ont des packaging tendance, les goûts sont revisités, les noms sont évocateurs, tous ces nouveaux produits spécialement crées pour eux s’invitent aisément aux différentes fêtes en toute légalité. La plupart de ces jeunes se font alors piéger par l’alcool, c’est la porte ouverte à une future addiction. Aujourd’hui, qu’importe le contenu, l’important c’est l’ivresse.

Alcool, Pixabay – damk

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Eau

Hot Water Challenge : un défi à la mode qui fait fureur sur le Web

Hot Water Challenge, ce nouveau jeu consiste tout simplement à jeter de l’eau bouillante sur …

Réagissez !