LOADING

Type to search

Boire de l’alcool en excès pourrait favoriser les infections respiratoires

1 année ago
Share

L’alcool, ses méfaits sur la santé, on ne les compte plus tellement ils sont nombreux, chaque jour, de nouvelles études viennent démontrer qu’une consommation abusive peut entraîner de sérieux dommages parfois irréversibles : neurologiques, hépatiques, cardiovasculaires, cancers. Des chercheurs Américains de l’université de Loyola à Chicago ont mené une enquête auprès de 12.000 personnes, les résultats ont été publiés dans la revue Chest, l’alcool fragiliserait l’équilibre respiratoire.

Alcool

L’abus d’alcool constitue un facteur de risque très important sur le plan sanitaire, social, économique

La consommation abusive d’alcool est la troisième cause de décès après les cancers, les maladies cardiovasculaires. Elle est responsable de plus de 45.000 décès par an : cirrhoses, encéphalopathies, cancers des voies digestives. L’alcool est directement impliqué dans une cinquantaine de pathologies, il n’y a que peu d’organes qui ne sont pas touchés par la consommation excessive. On parle de drogues dures en citant l’héroïne, la cocaïne, mais il n’y a jamais vraiment de tels termes autant addictifs en parlant d’alcool. Pourtant, elle fait des ravages, la nouvelle cible, les jeunes avec les apéros géants.

Des consommateurs d’alcool vulnérables face aux infections bactériennes

Les scientifiques ont mené une enquête auprès de plus de 12.000 personnes durant une période de cinq ans (2007 à 2012). Des questionnaires ont permis de séparer les concurrents en quatre catégories : les abstinents n’ayant jamais bu, les buveurs modérés, les buveurs excessifs, les anciens buveurs. Les résultats ont montré que 26,9% consommaient beaucoup trop d’alcool. Tout à été pris en compte lors de cette étude, la consommation de tabac, l’asthme, l’alimentation. Les scientifiques ont également mis en évidence que les niveaux de monoxyde d’azote étaient bien plus bas chez les grands consommateurs d’alcool, ce qui les rend vulnérables devant les infections bactériennes.

Comprendre les interactions avec le monoxyde d’azode

Rappelons que le monoxyde d’azote est une molécule qui joue un rôle essentiel dans le système immunitaire, en cas d’insuffisance, les maladies dites chroniques, auto-immunes se développent. De plus amples recherches vont être nécessaire afin de mieux comprendre les interactions entre le monoxyde d’azote et l’alcool dans les voies respiratoires. Cette boisson surexpose aux diverses maladies, consommée en excès, elle fragilise également l’équilibre des poumons.

Alcool, Pixabay – damk

1 Comments

  1. jenace 8 août 2016

    et les soucis de boulot , de fric! c’est bon pour la santé? ça on en parle jamais!

    Répondre

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *