Accueil / Actualités / Boire la tasse a provoqué la mort d’un enfant de 4 ans victime d’une « noyade sèche »

Boire la tasse a provoqué la mort d’un enfant de 4 ans victime d’une « noyade sèche »

De 2005 à 2015, plus de 3 000 personnes ont perdu la vie aux États-Unis après avoir été victimes d’une sournoise « noyade sèche ». Ce phénomène survient du moment q’une personne se noie à l’extérieur d’un plan d’eau, quelques heures après s’y être baignée. Les enfants sont -de loin- les plus touchés comme en atteste le cas d’un garçon texan de 4 ans qui est mort récemment d’une « noyade sèche », 8 jours après une baignade dans une digue,  le 10 juin 2017, à Houston. Ce laps de temps qui dépasse de loin les 72 heures habituelles étonne et appelle à la plus grande prudence, si nous nous fions au site Eyewitness News qui a en premier relayé l’info.

Piscine

Même si les « noyades sèches » représentent 2% des noyades, elles occasionnent des déboires et Frankie n’y a pas survécu

« Soudainement, il s’est réveillé. Il a crié. Il a pris son dernier souffle et je n’ai plus su quoi faire. » Ces quelques mots confiés, non sans une émotion compréhensible, au site Eyewitness News, par Francisco Delgado Jr. ont été confirmés par l’impossibilité des secours à réanimer son fils Frankie, un bambin de 4 ans décédé samedi dernier d’une fatale « noyade sèche ». Les parents auraient pu, auraient du, déceler des signes d’alerte mais ne se sont pas inquiétés outre-mesure. Les blâmer ajouterait à leur chagrin.

La « noyade sèche » survient quand une personne, plus souvent un enfant, se retrouve avec une petite quantité d’eau (que nous pouvons comparer comme équivalente à quelques cuillères à thé) dans les poumons, après avoir nagé. Cette eau irrite alors les poumons de l’enfant qui se mettent alors à secréter ensuite des fluides. Ces fluides sont alors dangereux car ils risquent d’obstruer les voies respiratoires et peuvent provoquer des difficultés respiratoires, à ne pas sous-estimer, avec dans certains cas, comme le nôtre, hélas la mort.

Comment détecter la noyade sèche afin d’agir dans les plus brefs délais si suspicion en appelant à un diagnostic rapide ?

Plusieurs signes de « noyade sèche » sont détectables :

  • Une toux
  • Une difficulté respiratoire
  • Une fatigue intense et de l’irritabilité
  • De la fièvre
  • Des bulles peuvent sortir de la bouche de l’enfant

La « noyade sèche » peut affecter les adultes, mais dans de rares cas. Ce sont surtout les enfants qui en sont touchés. Le conseil  judicieux est à adresser aux parents, dont les enfants ont été secourus de l’eau, est de façon systématique, de les faire examiner par un médecin, même s’ils semblent en parfaite santé. Il est également important de surveiller un enfant qui présente les signes symptomatiques, mentionnés plus haut, durant au moins 24 heures après la baignade. La prudence de rigueur dépend, en premier lieu, de la vigilance et la bienveillance parentales.

Piscine, Pixabay – tpsdave

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Culturisme

Une prise de protéine a entraîné le décès d’une mère de famille adepte du culturisme

Une jeune maman âgée de 26 ans a succombé à une trop forte consommation de …

Réagissez !