Accueil / Actualités / Boissons sucrées : les sodas tuent 184 000 consommateurs tous les ans

Boissons sucrées : les sodas tuent 184 000 consommateurs tous les ans

Les boissons sucrées appelées vulgairement sodas sont dangereuses pour la santé en cas d’une consommation excessive. Elles tuent ainsi par an près de 184 000 personnes et ce chiffre est surprenant.

Les sodas
Les sodas / Crédit Photo : Flickr – Stéfan

Difficile de penser que ce que l’on ingurgite est susceptible de tuer, car aux premiers abords, les boissons sucrées n’ont pas l’air nocives. La réalité est donc bien différente, car une première étude a montré que le sucre et le gras pouvaient être à l’origine d’une cirrhose. Baptisée Nash, elle attaque cet organe et le patient développe ainsi les mêmes conséquences que la cirrhose due à l’alcool, mais cette fois, ce sont le sucre et la graisse qui sont responsables.

184 000 adeptes des boissons sucrées perdent la vie tous les ans

Les boissons sucrées seront nombreuses à être distribuées au cours de l’été, car les plagistes les commercialisent de manière intensive. Alors que certains pensent qu’elles sont désaltérantes, elles ne le sont en réalité pas du tout. De plus, les dégâts sur la santé sont nombreux, car les États-Unis ont montré à travers une nouvelle enquête que les sodas pouvaient tuer près de 184 000 consommateurs tous les ans. Les résultats ont fait l’objet d’une publication dans la revue Circulation et ils montrent qu’il est impératif d’être vigilant avec ces boissons qui contiennent une quantité astronomique de sucres.

Les sodas favorisent les cancers, le diabète et les maladies cardio-vasculaires

Les boissons sucrées ne sont pas responsables directement des décès, mais ce sont les maladies qu’elles engendrent qui sont pointées du doigt. En effet, les sodas sont à l’origine de plusieurs désagréments comme le diabète ou encore les maladies cardio-vasculaires. Les scientifiques insistent sur le fait que les sodas n’ont aucun avantage pour la santé et ils ne comportent même que des points négatifs, car ils peuvent même favoriser les cancers. Dans cette étude, 51 pays ont été étudiés et les chercheurs se sont penchés sur 611 971 personnes.

Il est ainsi primordial d’être vigilant face à une telle consommation que ce soit pour un adulte ou pour un enfant. Pour la plage, il faudra donc privilégier l’eau qui reste la plus avantageuse et la plus désaltérante.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Maladie de peau

Maladie de peau : un fléau qui touche 16 millions de Français

Les maladies sont très diverses. La peau est l’enveloppe qui protège notre corps, elle est …

Réagissez !