Accueil / Actualités / Boissons sucrées : une telle consommation peut provoquer des décès

Boissons sucrées : une telle consommation peut provoquer des décès

Entre 2001 et 2015, la vente des cafés, des thés sucrés, des eaux aromatisées, des yaourts à boire et des sodas a fortement progressé au Canada. Quant aux boissons énergisantes, elle a été multipliée par dix. Les Canadiens consomment environ 444 ml par jour et par habitant, soit plus de 162 litres par an. Les jeunes en sont très friands, plus de 578 ml quotidiennement soit plus de 16 cuillères à café de sucre par jour. Un apport très dangereux pour la santé qui à long terme entraîne le développement de maladies chroniques. Les chercheurs de l’université de Waterloo tire la sonnette d’alarme, leur évaluation démontre que dans les prochaines années, près de trois millions de cas d’obésité, un million de cas de diabète de type 2, 300.000 cas de cardiopathie, 100.000 cas de cancers et 40.000 accidents vasculaire cérébral seront directement liés à la consommation de toutes ces boissons sucrées.

Un soda

Tous ces produits comme les thés sucrés, les sodas et les jus de fruits industriels ont des effets néfastes sur la santé

Faudrait-il imposer comme sur les paquets de cigarettes la mention « boire du soda tue » ? Pourtant, ils jouissent d’une grande popularité sous toutes les formes, gourdes à boire, canettes, bouteilles plastique, en verre. Les boissons sucrées accompagnent les goûters, les soirées festives, les cocktails, les grignotages tout au long de la journée et de l’année. Elles s’invitent dans nos vies pour nous désaltérer, mais aussi pour nous rendre malade, voire nous tuer à petit feu. Le grand coupable, c’est le sucre, après avoir bu une canette ou un verre de soda, le corps a absorbé plus de 7 morceaux de sucre, le pancréas reçoit alors une overdose de sucre. Sur le long terme, les pathologies émergent. Le sucre se transforme en graisse, il fait prendre du poids et il rend obèse.

Les buveurs de ce genre de produits ont 60% de chance en plus d’avoir de sérieux problèmes de poids, deux verres par jour équivaut à 400 grammes pris en un mois. A force de solliciter le pancréas, il se fatigue, il devient alors incapable d’assurer sa fonction. La caféine également contenue dans certaines boissons est un puissant excitant, elle monte vite au cerveau, elle perturbe l’activité, elle l’affaiblit.

Les boissons sucrées ont en effet aucun aspect positif

Une étude de janvier dernier avait déjà démontré que les Canadiens consommaient des plats cuisinés additionnés de sucres ajoutés en quantité sans qu’aucun avertissement ne soit mentionné sur les emballages. Plusieurs pistes sont envisagées : taxes, dissuasions, aménagement des rayons des grandes surfaces. Cela ne préoccupe pas que les Canadiens, une association Américaine a déposé une plainte contre Coca-Cola pour avoir menti sur la toxicité des boissons sucrées. En France, un arrêté publié au journal officiel a interdit les fontaines à soda en libre service dans les enseignes de restauration. La chasse au sucre est lancée, mais cela aura-t-il vraiment un impact sur la population ? Les mauvaises habitudes sont bien difficiles à perdre même quant il s’agit de santé.

Un soda, Pixabay – Hans

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Seniors

Canada : unis par le mariage depuis 75 ans, ils s’éteignent à quelques heures d’intervalle

C’est une histoire d’amour, inaugurée durant la Seconde Guerre mondiale, qui aura duré pas moins …

Réagissez !