Accueil / Actualités / Des boîtes de thon contiennent de l’arsenic selon une étude alarmante

Des boîtes de thon contiennent de l’arsenic selon une étude alarmante

60 million de consommateurs ont plongé à l’intérieur des boîtes de thon, le résultat de cette enquête n’est pas rassurante. Elle montre clairement que certains aliments s’accompagnent d’indésirables comme de l’arsenic.

L’arsenic peut être à l’origine d’une intoxication

C’est un trio peu ragoutant qui s’invite malheureusement dans les boîtes de thon puisque l’enquête a permis de découvrir du mercure, des organes, et même de l’arsenic. Ce composé chimique est néfaste pour la santé puisqu’il s’agit d’un élément chimique qui est considéré comme un perturbateur endocrinien. Il a des effets biochimiques majeurs, il est donc impossible d’éviter la question de l’intoxication. Toutefois, une question subsiste, est-ce que le contenu des boîtes de thon peut s’avérer néfaste sur le long terme ?

Des boîtes de thon rythmées par les traces de métaux

Le rédacteur en chef du magazine interviewé ce matin sur l’antenne d’Europe 1 a dévoilé que dans certaines boîtes de thon soumis au test par l’association, plus de 15 contiendraient des traces de métaux lourds tels que le mercure et l’arsenic. Cette négligence est à prendre en compte, car trop ingérer ces produits et notamment pour les femmes enceintes peut avoir des répercussions sur la santé.

Une enquête montre le réel contenu des produits à base de poissons

Le prix d’une boite de thon est-il une référence ? Non, les boites les plus chères ne sont les meilleures, des propos indiqués par le rédacteur en chef de 60 millions de consommateurs. Dans certaines, on ne trouve que du filet, mais dans d’autres, des fragments d’arrêtes sont broyées avec le produit et quant aux produits préparés à base de poisson comme le surimi, il faut être particulièrement vigilant, c’est bien souvent un condensé d’additifs. Certaines marques sont de plus en plus attentives et elles font activement un travail d’amélioration de leurs produits comme Monoprix et Fleury Michon. Quant à d’autres, seulement 20% de poisson ont été relevés dans leur surimi, le reste, ce sont des additifs.

Des organes de poissons s’invitent aussi dans les boites de thon

Le laboratoire a analysé plus d’une quinzaine de grandes marques, la bonne nouvelle, car il en faut tout de même une, c’est qu’aucune des boites testées ne contenaient du Bisphénol A. En  revanche, dans toutes les boites, des traces de mercure et d’arsenic ont été détectées avec une concentration différente. Le thon qui s’en sort le mieux est celui de la marque Leader Price. Par contre, trois dépassent la valeur réglementaire, Petit Navire, Capitaine Nat et Odyssée (Intermarché). Les arêtes sont également très présentes dans certaines boites de thon, la plus chère, Saupiquet est une mauvaise élève et, pour finir en beauté, les boites de thon contiendraient également des fragments d’organes de poisson.

Chez Saupiquet, Pêche Océan (Leclerc) et Casino, il y avait des fragments de cœur et dans les boites de la marque Cora, des traces d’ovocytes. Après toutes ces révélations, il ne me reste qu’à vous souhaitez un très bon appétit, car même si de tels ingrédients ne sont pas interdits, lorsqu’un consommateur ouvre une boite de thon ne devrait-il pas trouver à l’intérieur que du thon ?

Une salade de thon, Pixabay

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Les pieds dans l'océan

Baskets sans chaussettes : comment protéger nos pieds des nombreuses infections ?

Les fans de mode n’ont pas pu passer à côté de cette nouvelle tendance pour …

Réagissez !