Accueil / Actualités / Bordeaux : une directrice d’école maternelle agressée sans ménagement par une mère d’élève

Bordeaux : une directrice d’école maternelle agressée sans ménagement par une mère d’élève

Ce vendredi 30  septembre 2016, durant la matinée, la directrice d’une école maternelle, jusque-là d’une quiétude notable, et située à Bordeaux, ne s’attendait pas à être impliquée dans un fait divers, des plus frappants. Elle a, en effet, été victime de la colère, non seulement verbale mais également marquée par des heurts physiques, de la part une mère d’élève inconsciente. Selon Sud Ouest, la mère de l’enfant n’aurait pas supporté une remarque, pourtant appropriée sur un retard. Sa susceptibilité, doublée d’un acharnement, sans commune mesure, ne sera pas impuni.

Ecole

Une remarque sur le retard de son enfant et sa mère s’en prend violemment à la directrice de l’établissement : une intervention extérieure s’est révélée salvatrice

Selon la plupart des témoignages qui sont concordants, la mère d’élève aurait bousculé la directrice, provoquant sa chute brutale sur le sol, avant, s’enlisant dans sa bêtise, de lui donner des coups de pied. Pour mettre un terme à cette agression, particulièrement choquante, d’autres parents d’élèves et des membres de l’école seraient intervenus, canalisant l’énergie négative exacerbée, émanant de la mère d’élève, stoppée nette dans son égarement : le drame, aux coups et blessures effectives et répréhensibles, aurait pu déboucher sur un terme, avec une issue fatale.

La directrice de cette école maternelle est une figure locale car membre LR du conseil municipal de Bordeaux d’où une vive condamnation du maire et du recteur

La directrice d’école agressée, est une personnalité notoire à Bordeaux. En effet, Mariette Laborde, 64 ans, est conseillère municipale déléguée pour les actions éducatives et le numérique dans les écoles et également pour l’égalité femmes/hommes de la commune bordelaise. Elle est une femme dynamique dans la majorité d’Alain Juppé (LR). Le maire de la ville a d’ailleurs réagi, par le biais un communiqué, sur le vif, dès vendredi, dans lequel il condamne cet « acte inacceptable dans une école ». Le recteur de l’académie, Olivier Dugrip, a eu une réaction similaire.

Tout devrait s’enchaîner très rapidement sur le plan pénal face à la mère condamnable mais l’inquiétude persiste sur la santé précaire de Mariette Laborde

La mère de l’élève, jeune femme inconséquente, âgée de 24 ans, a été placée en garde à vue immédiatement, ce vendredi, et devrait être jugée dès lundi en comparution immédiate. La directrice, conduite au centre d’accueil des victimes d’agression, bien que sonnée, a eu la lucidité justifiée, de porter plainte. A l’éclairage, qui nous est sibyllin, de l’étendue et l’importance de ses blessures, nous ne savons totalement rien sur la durée de son interruption totale du travail (ITT). Souhaitons-lui un prompt rétablissement et de s’en sortir de même indemne moralement.

Ecole, Pixabay – stux

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Les pleurs d'un bébé

La tête plate est-elle en lien avec la crainte de la mort subite du nourrisson ?

La semaine nationale de prévention de la mort subite du nourrisson se déroule du 18 …

Réagissez !